Le petit frère de Laeticia Hallyday apparait aujourd'hui sur le devant de la scène parce qu'il est désigné en tant qu'exécuteur testamentaire de Johnny si Laeticia et leur grand-mère venaient à décéder. Encore faut-il être irréprochable…
Capture Instagram

Disons que de nombreuses voix s’accordent sur le fait qu’entre Johnny Hallyday et son beau-frère, les relations n’ont pas toujours été au beau fixe. Pour autant, elles avaient le méritent d’exister. C’est probablement pour cette raison que le taulier a pris la décision de confier son patrimoine à Grégory Boudou, 42 ans, dans le cas où Laeticia, puis Mamie Rock disparaissaient tour à tour.

A lire aussi : Qui est Grégory Boudou, le frère de Laeticia Hallyday ?

Et si l’on sait déjà qu’André Boudou (le père de Laeticia et de Grégory) se révélait clairement peu scrupuleux pour détourner le fisc dès qu’il en avait l’occasion (il a, d’ailleurs, été condamné en 2007 à six mois de prison ferme pour "fraude fiscale", "abus de biens sociaux" et "tenue de comptabilité falsifiée" à cause de la mauvaise gestion de l’une de ses boîtes de nuit, révèle Capital), il semblerait que les impaires fiscaux se transmettent de génération en génération. Grégory Boudou s’attelant, de fait, régulièrement à reproduire les mêmes "erreurs".

De l’Amnésia à l’amnésie

Aujourd’hui, le frère de Laeticia est devenu propriétaire d’une célèbre boîte de nuit répondant au nom d’Amnésia située au Cap d’Agde dans laquelle, poursuit Capital, il aurait réinjecté en décembre 2016 pas moins de 70 000 euros. Sauf que, précise le magazine économique, il s’avère difficile, voire impossible de savoir si ladite discothèque (très liée au nom de Johnny au demeurant) se porte bien.

Pour quelle raison ? Parce qu’elle ne publierait tout bonnement aucun compte annuel. Ce qui, très clairement, revient à envisager deux possibilités : soit Grégory Boudou réinjecte ses gains directement dans l’Amnésia, soit il fait en sorte de combler ses pertes, s’interroge Capital.

A cela, s’ajoutent d’autres "irrégularités". A savoir que Grégory Boudou et Laeticia Hallyday auraient subi un redressement fiscal. Avant de racheter l’Amnésia en 1995 aux côtés d’Alain Vida, le fils cadet du clan Boudou était, en effet, propriétaire à parts égales des murs avec sa sœur Laeticia. Or, durant cette période, jamais aucune déclaration de TVA n’a été remplie. Sans compter que Grégory Boudou aurait commis quantité d’erreurs. A commencer par celle de ne présenter aucun justificatif et d’ "omettre" de se présenter à l’occasion d’un contrôle fiscal.

Et 80 000 euros de redressement

Entre 2001 et 2003, Laeticia et Grégory ont donc dû assumer leurs impairs et faire face à un redressement de près de 80 000 euros. Redressement qu’ils avaient, à l’époque, contesté. En vain. Douze années de procédure plus tard, en juin 2016, le Conseil d’Etat a confirmé la légalité du redressement. Ce qui ne risquait pas d’accommoder Grégory Boudou. Lequel, conclut Capital, était dans le même temps déjà condamné à verser 3 000 euros au fisc pour "opposition à un contrôle". 

Ultime manœuvre : dans la foulée, l’administration fiscale aurait découvert d’autres revenus non déclarés de la part de Grégory Boudou mais également de la part de Johnny et Laeticia. Un de plus, un de moins.

En vidéo - Héritage Hallyday : pourquoi Nathalie Baye s'en prend à Laeticia et sa famille

A la proche de la retraite ? Faites le point de votre situation avec nos formateurs

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.