France Télévision a été victime, mardi, d'une importante fuite de données engendrée par une cyberattaque.
AFP

France Télévision assure dans un communiqué "qu’un accès illégitime" à 1% des données de ses utilisateurs a été constaté mardi dans la journée. Pourtant le groupe audiovisuel de service public se veut rassurant. Il ne s’agirait que de "données personnelles limitées", notamment les noms, prénoms, adresses postales, adresses mail ou numéros de téléphone. Selon France Télévision, qui précise que "cette fuite de données est désormais terminée", "aucun mot de passe, aucune coordonnée bancaire n'a été concerné".

A lire aussi - La bourde de TV5 Monde après son piratage

La revente des données

Le groupe de pirates Linker Squad a indiqué au site Next Inpact être en possession de bases de données provenant de France Télévision qu’il comptait revendre. "Nous comptons revendre au départ et ensuite partager toutes les informations comprises dans la BDD", précisent-ils sur le site. Ces mêmes pirates ont également revendiqué mardi soir une attaque contre le journal belge, LeSoir.be. Le groupe de service public a dores et déjà fait part de son intention de porter plainte et précise avoir collaboré avec les services de l’Etat "pour maîtriser le risque".

L’attaque de TV5 Monde

La semaine dernière TV5 Monde était, elle aussi, victime d’une impressionnante cyberattaque. Revendiquée par un groupe djihadiste se réclamant de l’Etat islamique, elle avait provoquée une interruption de plusieurs heures sur les onze chaînes du groupe.

Vidéo sur le même thème : Yves Bigot s'exprime au sujet de la cyberattaque de TV5 Monde

Débarrassez-vous des moustiques avec la lampe Vortex

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.