©Getty Images
Le début de l'année 2017 sera marqué par de nombreux changements pour les contribuables français. Planet.fr fait le point sur tout ce qui est prévu à partir de janvier.  
Sommaire

Augmentation des frais bancaires

Une hausse est à prévoir sur les tarifs bancaires. Dès le 1er janvier prochain, de nombreuses banques appliqueront en effet une nouvelle grille tarifaire, augmentant par la même occasion considérablement leurs frais. Tenue de compte, retraits déplacés ou retraits à débit immédiat… Beaucoup de services bancaires sont ainsi concernés.

Pour en savoir plus -Tarifs bancaires : de combien vont-ils augmenter en 2017 dans votre banque ?  

Baisse de l’impôt sur le revenu

Une bonne nouvelle avec une baisse de 20% de l’impôt sur le revenu prévue dès le premier janvier pour environ 5 millions de contribuables des classes moyennes. Dans le détail, les bénéficiaires de cette baisse de 20% sur l’impôt sur le revenu sont les célibataires dont le revenu fiscal de référence ne dépasse pas 18 500 euros par an et les couples dont le revenu fiscal n’excède pas 37 000 euros par an.

Pour en savoir plus -Une baisse d’impôt de 20% appliquée dès janvier : qui est concerné ?  

Aides pour l’immobilier locatif prolongées

Autre bonne nouvelle : le dispositif Pinel, qui permet d’investir dans l’immobilier avec pour objectif la location du bien tout en réduisant ses impôts, sera prolongé jusqu’au 31 décembre 2017. Seuls les biens neufs qui sont mis en location sont concernés par le dispositif, qui prévoit un remboursement de 21% de l’investissement de départ, avec une somme maximale de 63 000 pouvant être déduite des impôts sur 12 ans.

A lire sur le même sujet :Voici les 39 villes à éviter pour investir dans l’immobilier locatif  

Augmentation du Smic

Si aucun coup de pouce de la part du gouvernement n’est prévu, le salaire minimum de croissance (Smic) augmentera tout de même à compter du 1er janvier, pour passer à 1481 euros brut par mois, soit une majoration de 0,93%. Ainsi, un salarié aux 35 heures touchera 1481 euros brut par mois, soit 1153 euros net, selon le ministère du travail.

Tarifs des assurances en hausse

Les prix des différentes assurances doivent elles aussi augmenter durant l’année. Sont notamment concernées l’assurance auto et l’assurance habitation. Pour l’auto, elle sera de 1,5 à 2,5% plus élevées qu’en 2016. Pour l’habitation, la hausse des tarifs devrait quant à elle être comprise entre 1 et 2% en moyenne.

A lire sur ce sujet :Quelles sont les assurances qui vont augmenter en 2017  

Augmentation des tarifs des complémentaires santé

Les hausses ne s’arrêtent pas là puisque les tarifs des complémentaires santé vont eux aussi grimper. L’augmentation des prix pour les contrats individuels devrait être comprise entre 2 et 4% en moyenne, tandis que les contrats collectifs connaîtront une hausse comprise entre 3 et 5%. Ces augmentations seraient justifiées par l’augmentation continue des dépenses de santé ou encore par la généralisation de la complémentaire à tous les salariés depuis janvier 2016.

"Prévifrance, l'une des mutuelles interrogées, parlent de ‘surconsommation en optique’ et d'’effet d'aubaine’ pour des clients jusqu'ici moins bien couverts par leurs contrats individuels", précise Le Figaro.