51 ans après l'installation du premier distributeur de billets et quelques mois avant la disparition des coupures de 500 €, la monnaie traditionnelle a de moins en moins la côte. Sa disparition n'est plus qu'une question de temps...

Fin du cash : les billets vont-ils disparaître ?

51 ans après l’installation du premier distributeur de billets, la monnaie fiduciaire fait grise mine. Les coupures de 500 € devraient disparaître d'ici fin 2018 souligne le site Dossier Familial. L’utilisation du cash dans les transactions ne cesse de reculer, particulièrement en France ou en Grande-Bretagne, au profit du paiement sans contact, indique l’économiste Philippe Crevel. Le nombre de distributeur dans l’Hexagone tend d’ailleurs à diminuer.

"On peut tout à fait imaginer la fin de la monnaie numéraire, c'est-à-dire des billets et des pièces, dans nos sociétés occidentales. Certains pays se sont d’ailleurs déjà engagés dans cette direction, notamment dans le nord de l’Europe. C’est le cas de la Suède, qui a toujours été très à la pointe en matière d’activités bancaires. Chez eux, de plus en plus d’établissements refusent d’être réglés en cash", souligne l’économiste et directeur du Cercle de l’épargne.

Selon lui, la "fin du cash" finira effectivement par arriver, aussi en France. "Pour certains pays, ce sera une révolution plus que pour d’autres. C’est particulièrement vrai pour l’Allemagne qui dépend encore beaucoup de la monnaie numéraire dans ses transactions. En France, la très grande majorité des transactions impliquent l’utilisation d’une carte bancaire (49% en 2016)", explique-t-il. Le prélèvement est le deuxième instrument de paiement le plus utilisé par les Français (18%) et le virement est leur outil préféré quand il s’agit de payer des montants élevés (salaires, pensions, paiement interentreprises, entre autres). Il représente 88% du montant total des transactions pour 17% du nombre d’opération, précise le site d’informations économique Lorello Ecodata. Le chèque, en revanche, connait un déclin irrémédiable, tant en valeur qu’en nombre d’opérations. "Dans beaucoup de pays d’Europe et du monde, il a été purement et simplement supprimé."

Publicité
Est-ce à dire que dès demain, vous ne pourrez plus payer avec vos pièces sonnantes et trébuchantes ? Pas exactement. Si ce bouleversement ne saurait trop tarder, il reste tout de même un peu de temps. "La monnaie fiduciaire ne devrait pas disparaître avant au moins 15 ans", estime Philippe Crevel. "Elle laissera sans doute sa place à une généralisation considérable du paiement par smartphone. En France, elle n’est de toute façon utilisée que pour les petits achats du quotidien", poursuit-il.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet