En novembre dernier, la préfecture de police de Paris a mis en garde face aux arnaques aux étrennes à l'approche des fêtes de fin d'année. Petit rappel de quelques conseils à suivre pour éviter de se faire piéger. 
©PHILIPPE HUGUEN / AFP

Eboueurs, facteurs, agents EDF, pompiers, ramoneurs. A l’approche des fêtes de fin d’année, certaines professions ont pour coutume de demander des étrennes ou vendre des calendriers. Mais attention, tous n’ont pas de bonnes intentions et certains arnaqueurs profitent de cette période pour se faire passer pour l’un d’entre eux et ainsi mener à bien leurs escroqueries.

Les arnaqueurs ont un fonctionnement connu des autorités. Ils se présentent au domicile de leurs victimes – le plus souvent des personnes âgées – afin de quémander illégalement de l’argent. Mais l’escroquerie peut parfois aller plus loin. Ces derniers en profitent en effet pour entrer chez leurs victimes afin de dérober des biens et de l’argent.

A lire aussi -Etrennes : à qui donner et combien ? 

Demander la carte professionnelle du quêteur

La préfecture de police précise avoir mis fin aux agissement d’un faux éboueur qui, entre avril 2013 et septembre 2014, aurait abusé des personnes âgées en sollicitant des étrennes et en dérobant de l’argent ou des sacs à main une fois qu’il était entré chez ses victimes.

Pour éviter ces arnaques, les services de police rappellent que toutes les professions n’ont pas forcément le droit de demander des étrennes, comme par exemple les agents municipaux (éboueurs ou égoutiers y compris). Si vous avez un doute, n’hésitez pas à demander la carte professionnelle du quêteur. Autre conseil : ne recevez pas chez vous après 18 heures et laissez patienter les quêteurs sur le pas de votre porte si vous allez chercher de la monnaie, rappelle BFMTV.

En vidéo sur le même thème : Quels cadeaux acheter à Noël ? 

Votre mutuelle santé au meilleur tarif ! Trouver la mutuelle adaptée à vos besoins !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.