En marche plutôt qu'en grève

Le gouvernement d’Édouard Philippe veut surfer sur l’état de grâce d'Emmanuel Macron pour lancer la réforme du code du travail avant la fin de l'été. C'est le premier grand chantier du nouveau président. Peut-être le plus difficile.

UNE RÉFORME TOUS LES 3 MOIS

6 réformes sur les 18 mois. C'est le projet ambitieux du nouveau gouvernement qui a remis aux partenaires sociaux un document sur la réforme du marché du travail. Premier chantier, le projet de loi d'habilitation sur le droit du travail qui sera présenté au conseil des ministres le 28 juin. Le document indique "la protection des salariés peut être mieux assurée par des normes négociées entre représentants des salariés et des employeurs".

ÉTAT DE GRÂCE ?

Et on va voir si Emmanuel Macron va pouvoir profiter de l'état de grâce dont il jouit depuis son élection. Car le projet est dans la lignée de la loi El Khomri qui avait poussé les Français à manifester dans la rue ou à rester debout dans la nuit. Si la réforme du travail passe, ce sera en grande partie grâce à la cote de popularité du nouveau président mais aussi, il faut bien l'avouer, à une certaine habilité à gérer les partenaires sociaux.

LOURD PROGRAMME POUR 2018

Une fois la réforme du code du travail passée, le plus dur sera sans doute fait pour le nouveau gouvernement qui pourra lancer ses grandes manoeuvres en 2018 : en septembre s'ouvrira un autre chantier sur l'apprentissage, l'assurance-chômage et la formation professionnelle, avec l'examen au Parlement d'un projet de loi au printemps 2018. Un plan d'investissement pour les chômeurs, les jeunes et certains salariés sera opérationnel début 2018. L'ouverture de l'assurance-chômage aux démissionnaires et aux indépendants sera progressivement mise en oeuvre à compter de l'été 2018. La réforme des retraites sera discutée en 2018.

LE PRÉLÈVEMENT À LA SOURCE

sera bien appliqué mais le gouvernement a décidé de repousser d'un an sa mise en place. Pour janvier 2019. Il y aura donc bien une année blanche mais en 2018. La raison évoquée de ce report : le gouvernement veut tester ce nouveau dispositif de juillet à septembre. Mais la vraie raison : Le prélèvement de l'impôt sur le revenu sur la feuille de paye dès janvier 2018 dissimulerait les effets de la future baisse des cotisations salariales promise par le président pour janvier 2018.

LA POUDRIÈRE

Trump se félicite dans plusieurs tweets d'avoir été à l'initiative de l'isolement du Qatar. Cette rupture diplomatique marquera selon lui, "le début de la fin de l'horreur du terrorisme" prenant ainsi fait et cause pour l'Arabie Saoudite. Comme toujours, il navigue à vue, contre l'avis de ses conseillers. Inquiétant quand on sait que la zone est une véritable poudrière, et que la moindre étincelle risque fort d'attiser une crise plus importante...

ÉTROITE SURVEILLANCE

La livre sterling est surveillée de près comme le lait sur le feu. Les investisseurs se protègent massivement contre des fluctuations massives de la monnaie britannique au fur et à mesure que l'échéance électorale approche. Quel que soit le résultat qui sortira des urnes, la livre sera ballottée entre les différentes nouvelles sur le Brexit et ses négociations.

LA BONNE SANTÉ DE L'ASSURANCE-VIE

Voilà qui devrait rassurer ceux qui s'inquiètent encore de la solidité des compagnies d'assurance-vie. Selon le cabinet de conseil Facts et Figures, leurs réserves ont plus que doublé en 4 ans. Si les rendements des fonds en euros ont diminué ces dernières années, c'est aussi parce que les assureurs ne distribuent pas tous leurs bénéfices. Ils en mettent une partie de côté (qu'ils doivent reverser dans les 8 ans). Fin 2012, ces réserves représentaient l'équivalent de 1,43 point de rendement. Fin 2016, elles représentaient 3 % de rendement. Vous êtes rassuré(e)? Demandez une documentation gratuite sur les contrats d'assurance-vie de MonFinancier.

DU COTÉ DES MARCHÉS

Malgré un contexte économique et géopolitique trouble, le Nikkei reste sur la barre des 20.000 points mais c'est surtout le yen, valeur refuge par excellence, qui se distingue, au plus haut de six semaines face au dollar. Les marchés européens devraient eux encore évoluer en territoire négatif...

LES GAFAM ONT FAIM

On en parle régulièrement, mais la santé insolente des techno américaines en Bourse a de quoi impressionner. Amazon vient de fêter ses 20 ans de cotation avec un record à plus de 1.000 dollars. À mettre en perspective avec une première clôture à 1,96 dollar.

BELLE SORTIE

Le CIC va s'offrir une belle porte de sortie. Banque Fédérative du Crédit Mutuel (BFCM) et Mutuelles Investissement vont racheter le CIC au prix de 390 euros par action. Soit une prime de 78,1% sur le cours de bourse du 2 juin 2017, et une prime de 91,6% sur la moyenne des cours sur les 3 derniers mois. En revanche, c'est moins beau pour Banco Popular. La banque espagnole proche de la faillite va être sauvée par son homologue Santander.

TAPIE SAISON 8 ÉPISODE 42

Les biens de l'homme d'affaires ont été jugés mardi "insaisissables" par le tribunal de commerce de Paris. Bernard Tapie pourra, comme il l'avait demandé, rembourser les 404 millions d'euros qu'il doit à l'État sur une période de 6 ans...

QUE FAUT-IL FAIRE AVEC SON ÉPARGNE PASSÉ 60 ANS ?

Même si vous n'êtes pas millionnaire à 60 ans, loin de là même, rien n'est perdu. Les dernières années de travail avant la retraite peuvent être utilisées à bon escient pour se construire un complément de pension. Les enjeux sont importants : les revenus que vous tirerez après des années à trimer et à cotiser paraissent bien maigres. Sans compter l'État qui tape et continuera à taper sur les retraités... Vous vous sentez concerné(e) ? Ne manquez pas le 15 juin notre soirée consacrée aux enjeux patrimoniaux des plus de 60 ans. Je m'inscris à la soirée du 15 juin.

VOILA C'EST TOUT. BONNE JOURNÉE. MAY THE FORCE BE WITH YOU.

Edito publié sur MonFinancier.com le 07/06/2017.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet