On le dit "obsédé" par sa réélection. Emmanuel Macron travaille sans relâche à la préparation de son second mandat mais ses proches continuent à s'inquiéter… Un scénario en particulier les terrifie.
Emmanuel Macron sera-t-il réélu ? Le scénario catastrophe qui inquiète tant ses prochesAFP

"Tout le monde à l'Elysée partage la conviction que le président sera réélu", affirme sans hésiter un conseiller d'Emmanuel Macron, interrogé par Le Point, et dont Gala reprend les propos. "Marine Le Pen ne capitalise sur rien et devient un problème pour son parti. La droite aura un candidat en dessous de 15%, si elle n'en a pas deux", s'amuse encore ce proche du chef de l'Etat, qui de toute évidence, ne doute rien.

Pourtant, malgré toute la confiance - que d'aucun qualifierait peut-être même d'arrogance - dont fait preuve l'homme politique resté anonyme, il reste un sujet pour travailler durablement l'entourage du locataire de l'Elysée. Une question qui maintient éveillés conseillers comme visiteurs du soirs, qui a de quoi angoisser toutes celles et ceux désirant voir l'avènement d'un second mandat d'Emmanuel Macron. Il s'agit ni plus ni moins de "savoir si le président sera en mesure d'être candidat", explique-t-il.

Emmanuel Macron pourra-t-il se représenter ?

Et lui de poursuivre : "Des troubles sociaux suffisamment durables et puissants pourraient compromettre sa candidature. C'est le scénario redouté".

Face à cela, l'entourage du président pense avoir trouvé une solution, des plus originales. Mais pour le politologue Christophe Bouillaud, enseignant-chercheur en sciences-politiques à l'Institut d'Etudes Politique (IEP) de Grenoble, le postulat de base est à revoir. L'idée même que le président de la République ne puisse pas se représenter lui paraît littéralement absurde. "Quoiqu'il arrive, sauf à ce que la France se soulève et décide de renverser l'Elysée, Emmanuel Macron ne sera pas inquiéter. Compte tenu du fonctionnement même de la Vème République, il faudrait une catastrophe dont les ramifications dépassent le strict fonctionnement des institutions pour l'empêcher de briguer à nouveau la présidence. A priori, rien de tel à l'horizon…", estime-t-il pour Planet, visiblement amusé.

François Hollande, pourtant, avait fait le choix de ne pas se représenter. Mais pour l'expert, il n'y a pas matière à penser qu'Emmanuel Macron se retrouve dans une même situation. "N'oublions pas que François Hollande a craqué, mentalement. N'importe qui d'autre à sa place, même en étant aussi impopulaire, se serait probablement représenté. Tout ce qui s'est passé est liée à la faiblesse, qui n'a pas voulu jouer sa chance. Or, en général, les hommes politiques vont jusqu'au bout, même quand il n'y a plus espoir", poursuit Christophe Bouillaud, qui souligne combien la configuration est différente. "Aujourd'hui, le président de la République a tout une série de suiveurs à sauver, un partie qui ne tient plus que par lui… Il a toutes les raisons du monde de continuer", note le spécialiste.

Comparez les Mutuelles séniors et économisez toute l'année !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.