Selon la Cour des comptes, le déficit public ne sera pas réduit à 3.8% en 2014 comme le prévoit le gouvernement mais seulement à 4%. En 2013, l’exécutif avait prévu un déficit de 3%, lequel était en réalité de 4,3%.

©CC

Non, le déficit de la France ne sera pas de 3,8% du PIB en 2014 mais de 4% selon la Cour des comptes. Dans un rapport publié ce mardi que s'est procuré Le Figaro, les sages de la rue Cambon estiment que cette prévision fragilise la position de la France pour les années à venir si le déficit était plus élevé que prévu.

• Lire aussi : Moscovici maintient l'objectif d'un déficit public de 3% du PIB en 2015

Une posture compliquée vis-à-vis de l’Europe

"Si ce risque se concrétisait, la trajectoire des finances publiques pour les années 2015-2017 s’en trouverait fragilisée" explique ainsi le rapport, intitulé "la situation et les perspectives des finances publiques". Selon les membres de la Cour des comptes, le peu de certitudes et prévisions autour de 30 des 50 milliards d’économies sur la dépense publique est trop important pour permettre de les intégrer aux prévisions. De plus, la feuille de prévision du gouvernement ne prendrait pas en compte la hausse des prestations sociales. Selon la Cour, la dette de la France devrait dépasser les 2 000 milliards d’euros.

La juridiction financière ne cesse depuis un an de proposer un moyen de réduction du déficit et de la dette sans pour autant avoir recours aux prélèvements. En effet, dans ces rapports thématiques, les sages de la rue Cambon ont proposé une diminution des masses salariales, laquelle sera compensée par un allongement du temps de travail hebdomadaire.

Publicité
Si la prévision de la Cour des comptes se confirme, le gouvernement de Manuel Valls et François Hollande serait dos au mur politiquement avec l’Union Européenne. La commission chargée des Finances ne pourra pas donner un délai supplémentaire à la France. En 2015, le déficit devra être de 3%... coûte que coûte.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet