Sommaire

À quelques jours du déconfinement, les Français se relâchent

Depuis l’annonce du déconfinement possible à partir du 11 mai, de nombreux Français se montrent moins rigoureux quant au respect des règles du confinement. "On est à près de 500 PV par jour au lieu de 300 il y a deux semaines. Cela montre un relâchement, a regretté Christian Estrosi, le maire LR de la ville, vendredi 1 er mai au micro d’Europe 1. On va redoubler d'efforts avec les drones, les hélicoptères, les messages... Ce ne sera pas un week-end de confort. J'invite les Niçois à se ressaisir".

Même son de cloche plus au nord. Interrogée par BFM TV, Brigitte Klinkert, la présidente du conseil départemental du Haut-Rhin, a elle aussi constaté "beaucoup plus de circulation". "Ce que je crains aussi ce sont les patients asymptomatiques, ceux qui sortent et qui pensent ne pas avoir le virus mais qui risquent de contaminer les autres, a-t-elle confié. Soyons prudents". Tout aussi inquiet mais également en colère, le maire de Toulouse, Jean-Luc Mondence a profité d’une visioconférence pour rappeler l’importance d’être "rigoureux". "Les Toulousains sont des lézardsdepuis toujours ils sortent quand le soleil est là. Mais le retour de bâton risque d'être cruel", a-t-il ensuite prévenu.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.