A partir du 11 mai, toutes les personnes malades du coronavirus Covid-19 pourront retirer 14 masques chirurgicaux par semaine en pharmacie. Un dispositif gratuit qui sera soumis à certaines conditions.
Coronavirus : les malades pourront retirer des masques chirurgicaux gratuitement en pharmacieAFP

Les malades du coronavirus Covid-19 n’auront à pas se soucier de savoir comment trouver des masques. En effet, une note du ministère de la Santé datée de lundi, destinée au personnel de santé et dévoilée ce mercredi indique que ces personnes pourront s’en procurer gratuitement en pharmacie.

En tout, 14 masques leur seront ainsi distribués par semaine sur simple présentation d’une prescription médicale ou, le cas échéant d’un "résultat positif à un test virologique Covid-19". Les personnes "à très haut risque médical" et les "immunodéprimés sévères" pourront eux aussi profiter de cette mesure. Le nombre de masques qui leur sera distribué a cependant été limité à 10 par semaine. Ce dispositif est également étendu aux personnes dites "contact". Ces dernières pourront également retirer des masques en pharmacie sans rien débourser. Répertoriées par les membres des "brigades anti-contagion", elles en seront informées par l’Assurance maladie.

24 masques chirurgicaux par semaine pour les médecins

La note du ministère précise également que des masques seront également distribués aux personnels soignants à raison de 24 masques chirurgicaux, et parfois même FFP2, par semaine pour les médecins, les dentistes et les infirmiers. Les pharmaciens, les sages-femmes et les kinésithérapeutes pourront quant à eux en récupérer 18 tandis que les salariés de l’aide à domicile en auront 15 et ceux des autres professions comme les psychologues ou les pédicures devront composer avec 12.

Le document précise enfin que les médecins récupèreront également une boîte de 50 masques chirurgicaux par semaine pour les patients auxquels ils prescriront un test de dépistage, ainsi que des modèles pédiatriques pour "l'entourage de (ces) patients". 

Pour rappel, les masques chirurgicaux utilisés par les soignants peuvent, depuis le 4 mai, être vendus en grandes surfaces. Tandis que les masques FFP2 ne le peuvent pas. 

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.