Sommaire

Avant le départ : les séjours "tout-compris", une arnaque ?

L’offre peut sembler alléchante. Un seul tarif, généralement très faible, pour bénéficier d’une ribambelle de services : vol, hôtel et même, parfois, petit-déjeuner. Le tout pour un séjour de plusieurs jours. Les formules "tout-compris" présentent, au moins en apparence, de nombreux avantages. En pratique… Ils sont parfois plus difficiles à voir.

Comme le dévoilait Capital  de telles formules sont souvent plébiscitées par les familles et les couples dont les budgets sont un peu serrés. Ces offres auraient même fait le succès de nombreux voyagistes low-cost. "Ils s’engagent auprès des hôteliers et des compagnies aériennes sur de gros volumes et pour de longues durées", expliquait Jean-Pierre Nadir, P-DG du comparateur en ligne EasyVoyage. C’est ainsi qu’ils peuvent assurer des prix aussi cassés.

Une partie considérable des clients reviennent cependant très déçus. Notamment parce que certains voyagistes n’hésitent pas à donner dans la publicité mensongère, ou presque. Capital donne l’exemple d’un voyage réservé par sa rédaction : une escapade de quatre jours sur la Costa Brava. 300 euros, avec vol, hôtel et petits-déjeuners compris. L’offre promet un hôtel "trois étoiles", "idéalement situé pour des vacances inoubliables". Egalement au programme la fameuse "cuisine méditerranéenne". Pourtant, en vérité, le séjour est loin d’être aussi agréable que promis.

Situé près d’une ligne de chemin de fer, les bruits des trains de banlieue ont rythmé leur voyage de 5h30 à 0h30. La cuisine était composée de "produits industriels surgelés insipides". Sans compter les trajets, particulièrement complexes : "réveil à 4 heures du matin un dimanche pour un départ à Orly à 6h55. Arrivés à l’aéroport de Barcelone une et demi plus tard, surprise : ‘Nous devons attendre les passagers d’un autre vol avant de vous emmener à votre hôtel’ (…). Résultat : une arrivée en car trois heures et demie plus tard, puis deux heures d’attente avant de pouvoir procéder au check-in de la chambre", écrit le mensuel. Le retour a été pire encore. Selon eux, toutes ces pratiques sont courantes.

Vous souhaitez faire une reconversion ? Vous souhaitez changer de métier ? Bénéficiez d'un accompagnement personnalisé : 100% pris en charge par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.