Sommaire

Vous avez été floué de 100 milliards d’euros : est-il plus facile de frauder aujourd’hui ?

L’une des raisons pour lesquelles la fraude est si élevée en France, indique le rapport du syndicat Solidaires-Finances publiques, c’est la suppression de 3 100 postes de contrôleurs.

"Les gouvernements successifs ont sciemment mis en avant les résultats obtenus par ce service de traitement des déclarations rectificatives", pointe du doigt Vincent Drezet, membre du syndicat, au micro de Marianne. Il parle des guichets du ministère des Finances qui ont permis à plusieurs milliers de fraudeurs de régulariser leur situation. "Mais cela masque la chute inquiétante du taux de couverture du tissu fiscal, autrement dit de la présence effective du contrôle discal, et ce quelque soit le mode de contrôle (dans les locaux ou du bureau)", ajoute-t-il.

Frauder n’aurait jamais été plus simple, en France. Aujourd’hui, une entreprise soumise à la TVA est susceptible faire l’objet d’une vérification de sa comptabilité tous les… 130 ans en moyenne. Depuis 2008, la probabilité de fréquence du contrôle a reculé de plus d’un tiers, insiste le journal hebdomadaire.

Un constat avec lequel Philippe Crevel s’inscrit en faux. "Certes, la mondialisation facilite la réalisation de montages complexes. Toutefois, il existe des accords internationaux en faveur de la transparence. Aujourd’hui, il est plus difficile de frauder qu’il y a 7 ou 8 ans", explique-t-il. 

Vous souhaitez faire une reconversion ? Vous souhaitez changer de métier ? Bénéficiez d'un accompagnement personnalisé : 100% pris en charge par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.