Chômage : l'exception française

Tout le monde s'accorde à dire que l'économie française repart. La croissance est là. Elle s'est, certes, un peu ralentie depuis quelques semaines mais elle reste proche des 2%. Et l'emploi repart. Avec une demande forte, des entreprises de toutes tailles optimistes et désireuses d'embaucher, et pourtant le chômage ne montre aucun signe d'amélioration.

L'EXCEPTION FRANÇAISE

Les États-Unis, l'Allemagne, le Japon, la Grande-Bretagne même avec les secousses du Brexit, connaissent le plein-emploi. Avec des taux de 2.8% à 4%. Même les pays européens qui ont frôlé la faillite comme le Portugal ou l'Espagne ont vu le chômage reculer de façon spectaculaire. Un seul village résiste à la vague de baisse du chômage, le village gaulois...

WHY ?

Plusieurs explications. Pas toujours satisfaisantes. Des explications partielles. Tout d'abord un nouveau mal français : l'inadéquation de l'offre et de la demande due au déficit de formation et à la faible mobilité en France. D'autre part, un autre phénomène : l'afflux de nouveaux inscrits à Pôle emploi, de nouveaux inscrits qui sont confortés par l'embellie de l'économie et espèrent donc retrouver du travail. Au deuxième trimestre 2018 nous comptons toujours 5,941,200 chômeurs. C'est trop. Dramatiquement trop.

GRÂCE À NOUS

et nos messages réguliers pour vous inciter à arrêter de mettre de l'argent dans vos livrets A ou, pire, de laisser dormir votre argent dans vos comptes bancaires non rémunérés pour les placer en assurance-vie, la collecte en assurance-vie a fortement rebondi au premier semestre. Plus de 12 milliards d'euros. Heureusement qu'il y a MonFinancier.

MAIS PAR PITIÉ

Arrêtez de souscrire ou de verser de l'argent sur des contrats d'assurance-vie où il y a des frais d'entrée et des frais sur versements! Tout votre rendement est bouffé par les frais !!!! C'est aberrant. Demandez une documentation gratuite sur le contrat sans frais d'entrée MonFinancier Retraite Vie.

VICTIMES DE LA GUERRE COMMERCIALE

Les constructeurs automobiles. Les perspectives de taxation et de droits de douane ont obscurci l'horizon pour les grands groupes. General Motors et Fiat Chrysler ont fait un profit warning hier. GM a chuté de 7%. Fiat a chuté de 15%. L'effet Trump.

YOU'RE FIRED

Effet Trump toujours. L'Iran se débat dans une crise économique majeure. En partie du fait des sanctions américaines. Le rial a chuté de 50% cette année. Les prix explosent. Le président Rouhani a donc décidé de virer le patron de la Banque centrale. Cela ne changera pas grand-chose.

LE DESTIN DU JOUR

Sergio Marchionne. Décédé hier. 66 ans. Après un parcours exceptionnel. Bonne bio dans le Figaro éco ou dans le FT ("chain smoking, espresso-fuelled rescuer of Fiat": à lire).

LA BLAGUE DU JOUR

Xi JinPing a condamné hier le protectionnisme lors du sommet des BRICS. Il faut avoir un sacré sens de l'humour... La Chine est la championne du protectionnisme.

LA DÉCEPTION DU JOUR

Facebook. Publication des résultats trimestriels. En dessous des attentes des analystes. Le cours a chuté de 23% dans les échanges hors marché post clôture...soit une évaporation de 130 milliards de dollars si la chute est confirmée à l'ouverture du marché cet après-midi

LE TTSO DE LA SEMAINE

En faire une affaire d'État : mode d'emploi (point 2). Mais ça n'est pas fini : en ajoutant, bravache - devant un public de parlementaires acquis à sa cause ! - "qu'ils viennent me chercher !", Macron non seulement renoue avec une forme de vulgarité sarkozienne ("descends"), mais surtout donne une nouvelle vie à l'affaire. Le Président ne saurait appeler à l'insurrection populaire, donc obéir à son injonction de "venir le chercher" c'est le convoquer devant une commission d'enquête parlementaire. Or de 2 choses l'une a) si c'est constitutionnellement possible, ça accentue encore le côté affaire d'État, b) si c'est impossible, à ce moment-là tout le monde dira "il le savait", et de l'affaire d'État on passe à la théorie du complot. À pleurer. N'oubliez pas de vous abonner à l'excellente newsletter du soir de TTSO. C'est très simple et c'est ici.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS

Wall Street a terminé en belle hausse la séance hier soir, alors que les États-Unis et l'Union européenne auraient trouvé un accord commercial suite à la rencontre entre Donald Trump et Jean-Claude Juncker. L'Union européenne va augmenter "immédiatement" ses importations de soja des États-Unis, alors que l'Europe et les États-Unis se dirigent vers "zéro tarifs douaniers" dans les échanges industriels hors automobile. Ce matin le CAC ouvre sur une note optimiste (+0.6% à 5460 points), mais Tokyo a connu une nouvelle séance de baisse (-0.12%) à la suite de spéculations sur des réductions d'achats par la Banque du Japon. Peu de réaction sur le marché des changes avec l'eurodollar qui reste au-dessus des 1.17 tandis que le dollaryen glisse un peu sous les 111. L'or et le pétrole remontent légèrement, et se rapprochent des 1230 dollars l'once et des 75 dollars le baril de brent.

ON S'EN FOUT ?

Macron est "fier d'avoir embauché Alexandre Benalla pour son dévouement et son parcours différent" : très différent en effet ; Encore un an de retard (on en est à 8 ans de retard...) pour l'EPR de Flamanville ; Redoine Faïd is back : il a été repéré mais a réussi à s'enfuir ; Record "historique" de morts au Mexique liés au trafic de drogue : 11,000 assassinats en 6 mois ; J'ai très chaud et j'ai mal dormi ; À voir ou à revoir ce soir à la télé: Gran Torino de et avec Clint Eastwood ; Sushi Shop a été vendu pour 240 millions d'euros, 20 ans après sa création, à un groupe de restauration polonais, Amrest Holdings ; L'ancien champion de cricket Imran Khan est en tête des élections au Pakistan et devrait devenir Premier ministre.

VOILÀ C'EST TOUT. BONNE JOURNÉE. MAY THE FORCE BE WITH YOU.

Edito publié sur MonFinancier.com le 26/07/2018.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet