Les escrocs ne manquent jamais d'inventivité quand il s'agit de vous dépouiller. Et ils ont trouvé une nouvelle façon de le faire…
IllustrationIstock

Arnaque téléphonique : méfiez-vous du phreaking !

Une fois de plus, les escrocs s’attaquent à votre portefeuille, cette fois via votre téléphone. Une "nouvelle" arnaque pourrait bien s’immiscer dans votre quotidien cet été, comme le rapporte Le Dauphiné Libéré. Il s’agit du phreaking, qui a déjà fait plusieurs victimes dans la cité des papes et ses proches alentours.

A lire aussi :Arnaque : comment reconnaître des faux billets ?

Concrètement, les escrocs commencent par repérer un boitier Orange (ex-France Telecom). Un peu plus tard, généralement entre deux et quatre heures du matin, ils s’y branchent à l’aide d’une "beige box". Cette dernière est couplée à un téléphone sans fil, indique le quotidien régional. Grace à cela, ils peuvent ensuite voler des codes d’accès pour les revendre sur différentes plateformes, comme Facebook. Ces derniers permettent de téléphoner en illimité… En s’assurant que c’est la facture de la victime qui sera majorée, parfois de plusieurs centaines d’euros, explique La Provence.

Mercredi 25 juillet 2018, deux hommes de 20 ans ont été arrêtés à Sorgues (Vaucluse). Ils sont soupçonnés d’avoir volé pour 6000 euros de codes. Lors des perquisitions au domicile des suspects, les gendarmes ont découvert 8 téléphones sans fil, 8 chargeurs USB , 2 boites de 2 pinces crocodiles ainsi qu’une clef pass Telecom.

Arnaque téléphonique : faire du neuf avec du vieux ?

En pratique, le phreaking grève les factures de nombreuses victimes depuis les années 70. Par le passé, il arrivait que les pirates téléphoniques l’utilisent pour accéder au téléphone international, engendrant des surcoûts importants pour leurs entreprises. D’après Phil Lapsley, ingénieur électricien et auteur d’un livre sur le phénomène, les pirates pourraient être comparés à des hackers s’attaquant aux ordinateurs.

Vous souhaitez faire une reconversion ? Vous souhaitez changer de métier ? Bénéficiez d'un accompagnement personnalisé : 100% pris en charge par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.