Alexandre Benalla signe ce jeudi son tout premier livre depuis qu'il a quitté l'équipe d'Emmanuel Macron. Dans "Ce qu'ils ne veulent pas que je dise", l'ancien collaborateur du président fait plusieurs révélations fracassantes dont une à propos du règlement des obsèques de Johnny Hallyday.
Cercueil de Johnny Hallyday : Alexandre Benalla fait des révélations fracassantes à propos de sa factureAFP

Alexandre Benalla n’a pas fini de faire parler de lui. L’ancien collaborateur d’Emmanuel Macron signe en effet son premier livre depuis qu’il a quitté la garde rapprochée du chef de l'État. Intitulé "Ce qu’ils ne veulent pas que je dise" et en vente depuis ce jeudi 7 novembre, l’ouvrage promet son lot de révélations fracassantes. Grâce au Point qui a pu en consulter les bonnes feuilles, on apprend ainsi qu’en 2017, au moment des obsèques de Johnny Hallyday, un imbroglio a eu lieu autour du règlement des très nombreux frais engagés pour l’hommage populaire rendu au rockeur.

Obsèques de Johnny Hallyday : "la machine de l'Élysée s’est mise en branle"

“Nous convenons avec le manager de Johnny qu’il s’occupe de la partie artistique et technique de la cérémonie. Nous, à l’Élysée, du reste. Très vite, Laeticia émet le souhait d’organiser la cérémonie à l’église de la Madeleine, mais elle ne connaît pas le nom d’un prêtre susceptible d’officier, raconte Alexandre Benalla. L’archevêché propose Mgr Benoist de Sinety, le vicaire général de l’archidiocèse de Paris, que je me charge d’aller récupérer à Notre-Dame et de ramener d’urgence à Marnes-la-Coquette”. Selon l’ancien conseiller du chef de l'État, "la machine de l'Élysée s’est mise en branle" pour tout régler dans les moindres détails.

Le vrai rôle de Brigitte Macron dans les obsèques de Johnny HallydayLe vrai rôle de Brigitte Macron dans les obsèques de Johnny HallydayBrigitte et Emmanuel Macron sont apparus relativement proches des Hallyday aux obsèques de Johnny. Un livre vient d'en dévoiler encore un peu plus sur le rôle de la première dame dans ce moment...

Il faut dire qu’à l’époque, l’hommage avait été suivi par toutes les grandes chaînes d’informations en continu. Et plusieurs dizaines de personnalités avaient été invitées tandis qu’une foule immense s’était massée aux abords de l’église.

Ainsi, il n’y avait rien de vraiment alarmant dans le fait que l'Élysée ait voulu tout gérer d’une main de maître. En revanche quelques semaines plus tard, Alexandre Benalla aurait fait une curieuse découverte concernant le règlement de cette cérémonie.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.