Le divorce rompt le lien conjugal, mais certains de vos droits aux prestations sociales peuvent se maintenir, que cela soit temporaire ou illimité. Revue de détails. 

1 - Les allocations familiales

Au moment du divorce, si vous avez la garde exclusive de vos enfants et en assumez la charge, les allocations familiales que vous perceviez jusqu'à présent vous sont versées intégralement.

En cas de résidence alternée, les aides peuvent être partagées entre les deux parents ou être allouées à l'un d'eux si les ex-conjoints le décident. En cas de désaccord, elles seront réparties de façon équitable.

Cependant : pour les autres prestations familiales (allocation logement, allocation parentale d'éducation…), l'enfant devra obligatoirement être rattaché à l'un des deux parents, désigné alors comme allocataire unique.

Publicité
Comment s'y prendre : quelle que soit la configuration, vous aurez à remplir un formulaire de "déclaration et choix des parents", ainsi qu'une déclaration de situation par rapport à la garde des enfants.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet