Tester de nouveaux traitements médicaux est une solution simple pour renflouer rapidement son compte en banque. Mais attention,avant de vous lancer, mieux vaut savoir où vous mettez les pieds
IllustrationIstock
Sommaire

C’est quoi un test clinique ?

Entre la création de nouveaux traitements et la mise sur le marché, il peut s’écouler plus de 10 ans. Pourquoi : avant leur commercialisation, les laboratoires doivent pratiquer des essais cliniques sur des êtres humains. Il est en effet impossible de diffuser de nouveaux médicaments sans en avoir démontré l’efficacité et l’innocuité. Les pratiques sont encadrées et peuvent durer de quelques heures à quelques semaines.

La rémunération : elle varie selon les tests de plusieurs centaines à milliers d’euros pour quelques jours ou semaines d’étude. Tout dépend des contraintes et des risques auxquels le testeur s’expose.

Cependant : pour la protection des personnes et éviter les abus, toute personne ne peut participer à plus de trois tests maximum par an (avec une période d’exclusion entre chaque de 3 mois) et cumuler plus de 4500€ par an pour des essais cliniques. Cette somme est non imposable.

Test clinique : comment y participer ?

Répondre à une annonce : les laboratoires pharmaceutiques et centres d’études publient des annonces pour recruter des volontaires aux études médicales. Ils peuvent le faire directement sur leurs sites, comme Biotrial, Biotech industry, le centre Cap… ou les diffuser sur des journaux locaux ou nationaux. Il est également tout à fait possible de les contacter directement.

Pour qui : en pleine forme ou malade, vous pouvez être choisi. Tout dépend de l’étude. Cela peut aller de la recherche de volontaires présentant une calvitie pour tester une lotion capillaire anti-chute ou de personnes pour vérifier les effets d’un complément alimentaire.

Ensuite : les critères de sélection sont très strictes selon les tests : il vous faudra être non-fumeur, sans allergie, ni antécédents médicaux, sans prise de traitements en cours… Vous aurez à remplir un questionnaire détaillé pour savoir si vous correspondez aux personnes indiquées pour l’étude. Une fois choisi(e), un examen médical complet est pratiqué directement au laboratoire.

Test clinique : les risques sur la santé

Ils sont en général limités, mais existent* d’où les sommes avantageuses pour les testeurs. Pour les traitements médicamenteux, l’agence nationale de sécurité du médicament et les comités de protection des personnes donnent leur aval aux différents projets de recherche et vérifient les conditions de protection.

Les effets indésirables des médicaments testés sont souvent connus et les volontaires sont informés avant l’étude. Les essais sont en général avec des doses limitées et des équipes médicales peuvent suivre les testeurs 24h/24.

Pour les produits cosmétiques, tous les produits sont bien souvent déjà conformes aux normes européennes et le rôle du testeur est de donner un avis de consommateur pour réaliser les derniers ajustements (goût, texture, parfum, packaging, efficacité…).

* En 2016, six patients ont été hospitalisés à Rennes, après avoir subi des effets graves à la suite d’un test clinique. Un d’entre eux est décédé. Mais il s’agit d’un événement exceptionnel dans le monde des essais thérapeutiques.

Test clinique : avant de tester

Des déplacements : les tests demandent souvent des déplacements en laboratoires de recherche avec des rendez-vous réguliers et planifiés qui demandent une implication personnelle pour être respectés. Mais d’autres études demandent une hospitalisation de plusieurs jours, voire de plusieurs semaines sans pouvoir sortir des locaux.

De la rigueur et du temps : ne vous leurrez pas, car cette activité prend du temps. Sans oublier les nombreuses prises de sang, examens médicaux que vous allez subir tout au long du test.

Vous souhaitez faire une reconversion ? Vous souhaitez changer de métier ? Bénéficiez d'un accompagnement personnalisé : 100% pris en charge par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.