Les victimes se comptent par dizaines et se disent "violées dans leur intimité". Non content d'avoir publié les vidéos sur YouTube l'escroc les a également fait payer !
IllustrationIstock

Arnaque au faux support technique : ils prennent le contrôle de l'ordinateur pour vous filmer sans vous prévenir

Ils ont déjà fait plusieurs victimes en Australie, comme le rapporte ABC (Australian Broadcasting Corporation), le diffuseur public national. Ces escrocs ont abusé de la confiance de dizaines d’internautes pour les filmer à leur insu. Si, dans les faits, rien n’indique qu’ils s’en soient aussi pris à des Français, leur mode opératoire demeure très universel.

A lire aussi :Arnaque téléphonique, aux faux-amis... Toutes ces escroqueries qui menacent votre portefeuille

Concrètement, les escrocs usurpent l’identité d’une société informatique et se font passer pour le service technique. En 2016, Geoff Sussman a eu affaire à eux en pensant appeler le service technique officiel d’Adobe. Il a d’abord été mis en relation avec l’entreprise Macpatchers, dont le site n’est plus disponible aujourd’hui comme l’indique le site de Siècle Digital. L’internaute cherchait à télécharger et installer un logiciel Adobe.

Au téléphone, l’usuparteur lui explique qu’un virus bloque l’opération et lui demande de télécharger un autre logiciel, de façon à ce qu’il puisse prendre contrôle de sa machine à distance. L’internaute s’éxecute et laisse le faux opérateur prendre la main sur son ordinateur. Au lieu de s’attaquer au virus précédemment évoqué, il allume la webcam à distance. Puis il demande à Geoff Sussman de lire un texte vantant les mérites du service qu’il a reçu. Ce que la victime ignore, c’est qu’elle est filmée et enregistrée.

Arnaque au faux support technique : une pratique courante, partout dans le monde ?

Après avoir enregistré la vidéo, Macpatcher la diffuse sur sa chaîne YouTube dans le but de légitimer son service. Toutefois, de nombreuses victimes vivent très mal cette escroquerie. Geoff Sussman dit s’être senti "utilisé et violé dans son intimité". C’est compréhensible : sur certaines vidéos, les victimes ne sont pas complètement habillées, ou alors avec leurs enfants… Les images dévoilent également leurschambres, leurs intérieurs, entre autres.

Naturellement, Macpatcher fait également payer l’opération. Geoff Sussman dit avoir été floué de 1 590 dollars, que sa banque a toutefois pu lui rembourser. En France, comme l’indiquait récemment Planet, il est très difficile de récupérer son argent.

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.