Sommaire

Quels sont les pays européens qui pourraient être les plus fragilisés ?

Frédéric Farah. L’interrogation est la suivante : comment les acteurs du marché vont-ils réagir les uns par rapport aux autres ? Comment vont-ils juger ou jauger la situation ? Il peut y a avoir un emballement si par exemple en France, nous sommes pris dans la tourmente et entrons en zone 3.

L’Allemagne déclare aussi plus qu’elle ne le dit aujourd’hui la situation problématique sur la part industrielle. L’impact sur l’Allemagne peut être conséquent, car son modèle de croissance commence à fatiguer.

Le Portugal entre également dans la bourrasque avec la multiplication du nombre de patients atteints du coronavirus. Les effets sur sa production sont à surveiller.

L’Italie, déjà fragilisée par son adhésion à l’Euro, sera la plus touchée. Le niveau de vie, déjà en dessous de la moyenne depuis 1999, risque encore de décroître. Le coût sur son économie va en effet être très élevé.

Pourrait-il alors y avoir une sortie "accidentelle" de l’Euro ? Même si personne ne le souhaite, on peut le penser.

En France, nous entretenons un rapport étroit avec l’Italie. L’impact peut donc être considérable. D’autre part, la reprise de l’emploi dans l’Hexagone est précaire et fragile. Notre système de santé va supporter un choc terrible. Le paysage peut donc amener à la crise. Il faut être prudent mais cela ne me paraît pas impensable.

Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.