Les escrocs tentent régulièrement de nouveaux modes opératoires, et ce retraité des Sables-d'Olonne en a fait les frais. Il partage sa mésaventure pour ne pas qu'elle arrive à d'autres. Soyez vigilants.
Arnaque à la carte bancaire : la ruse des escrocs directement chez vousIstock

Vigilance. En matière d’arnaques et d’escroqueries, c’est bien souvent le maître-mot. Celui qui devrait toujours accompagner les badauds que de nombreux malandrins prennent pour cible. C’est, rapporte le quotidien régional Les Sables-Vendée Journal, ce qui a manqué à ce retraité habitant les Sables-d’Olonne. C’est pourquoi il a, hélas, perdu plusieurs centaines d’euros. Tout s’est passé le 31 août 2021, alors qu’il était chez lui.

Un individu, venu en camionnette, s’arrête chez le retraité. Il entreprend un démarchage assez agressif, assurant avoir déjà travaillé pour lui : il aurait prétendument refait sa toiture, deux ans auparavant. Cette fois, il se propose de nettoyer ses allées… pour quelques 800 euros. C’est trop, juge le vieil homme, qui refuse. Cependant, la conversation ne s’arrête pas là et l’escroc insiste. Pour mieux manipuler son interlocuteur, il lui promet une "fleur" en baissant le prix de la prestation de moitié. "J’ai fini par céder", reconnaît le retraité.

Arnaque à domicile : méfiez-vous des doubles paiements !

C’est au moment du paiement que les choses se corsent. L’escroc, équipé d’un terminal pour carte bancaire, exige son dû une fois le travail accompli. Mais à cause d’un incident de paiement, le retraité est contraint de réitérer l’opération. Rien que quelque chose de très anodin, pourraient arguer certains, et pourtant..! L’absence de ticket d’abandon inquiète l’habitant. Quand il contacte sa banque, le lendemain, il réalise l’arnaque : deux paiements de 400 euros ont été réalisés coup sur coup. Il a donc payé deux fois le prix annoncé. Et appelle désormais ses concitoyens à la plus grande prudence.

Vous souhaitez faire une reconversion ? Vous souhaitez changer de métier ? Bénéficiez d'un accompagnement personnalisé : 100% pris en charge par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.