Sommaire

5 crises susceptibles de vous ruiner : l’Union Européenne fait face à une crise de la dette

Face à une forte montée des dettes européennes, mais aussi des populismes en son sein, l’Union Européenne pourrait ne pas avoir le choix et être contrainte de procéder à une annulation totale ou partielle des fardeaux soutenus par les pays membres. Dans ce scénario de Saxo Bank, le rôle de l’Italie est prépondérant. En effet, comme le rappelle l’établissement, Rome est confrontée à "un énorme mur d’échéances qui devrait atteindre 300 milliards d’euros de refinancement en 2019". Mécaniquement, les autres banques européennes se retrouveraient affaiblies et toute l’Union serait rapidement contaminée.

Si les annulations de dettes ont permis la résolution de plusieurs crises financières, celle-ci pourrait toutefois avoir un impact catastrophique, souligne Philippe Crevel. C’est particulièrement vrai pour les épargnants. "N’oublions pas que la dette, c’est de l’épargne. Si l’on décide finalement de l’annuler, cela signifie que l’on tire un trait sur l’épargne, qui ne sera donc plus rémunérée. Quand un pan de la dette Grecque a été annulée, les assureurs ont absorbé le choc et ne l’ont pas fait payé aux épargnants mais si le procédé n’était que partiel. Face à une annulation totale, il n’est pas sûr qu’ils puissent en faire de même", rappelle l’économiste.

"Plus grave encore : il faudra gérer le jour d’après. Une fois la dette annulée, la France ne serait plus en mesure d’emprunter puisque personne ne prête aux Etats qui suppriment leur dette. Cela engendrerait une grave crise économique, comparable à une sortie de l’euro…", averti le directeur du Cercle de l’Epargne.

Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.