Air France : le mal français

La situation d'Air France me révolte depuis longtemps. La lutte pour la survie de la compagnie nationale a pris une nouvelle tournure lundi. La compagnie a décidé d'attaquer en justice le principal syndicat de pilotes car il n'a pas respecté ses engagements dans le cadre du plan de transformation, contrairement à toutes les autres catégories de personnel. L'illustration du mal français.

AIR FRANCE LUTTE POUR SA SURVIE

Air France saisit la justice contre le principal syndicat de pilotes.C’est une première. Il s’agit du syndicat qui était à l’origine de la grève en septembre 2014. Et Air France reproche aux pilotes de ne pas avoir respecté leurs engagements dans le cadre du dernier plan de transformation alors qu’un nouveau plan d’économies se profile et que toutes les autres catégories de personnel l’ont respecté. Je vous avoue que cela fait longtemps que la situation d’Air France me perturbe et me révolte car Air France c’est un peu l’illustration du mal français et un remake des grands drames industriels de la France qui ont emporté des fleurons nationaux.

DESTRUCTION VOLONTAIRE

En quoi la situation est-elle révoltante ?D’un côté des syndicats qui défendent des privilèges en sachant pertinemment que leurs demandes sont aberrantes et mettent en danger la survie même de l’entreprise. Dans le cas d’Air France, ils rendent toute rentabilité inatteignable et livrent une partie du business de la compagnie en pâture à la concurrence féroce des low costs. Transavia, la filiale low cost d’Air France, par ce fait, est un nain face aux Easyjet et Ryanair. De l’autre côté des gouvernements successifs qui parlent de défendre les produits made in France mais qui sabotent l’autre partie du business d’Air France, le business premium en fermant les yeux sur la concurrence déloyale d’autres compagnies.

CONCURRENCE DÉLOYALE

Je pense aux compagnies du Golfe.On est dans un marché de dupes. Pour pouvoir vendre des Rafale, pour continuer à vendre des Airbus, on ferme les yeux sur le fait que ces compagnies bénéficient de subventions d’Etat et surtout qu’elles bénéficient d’absence quasi-totale de charges sociales ou d’impôts. Sans parler des conditions de travail. On vante les marinières françaises mais on sacrifie la compagnie nationale. C’est incroyable. Et le plus incroyable c’est qu’on laissera peut être même une de ces compagnies du Golfe entrer en sauveur dans le capital d’Air France quand Air France sera à genoux.Entre les syndicats, notre politique sociale et la concurrence déloyale, Air France est prise dans un étau.

PLUS BELLE LA GRECE

Résumé de l'épisode du jour : Tsipras qualifie de "pillage" les demandes de l'Europe. Angela se demande si elle doit tout faire pour sauver le deal. Et tout le monde se prépare à la possibilité du Grexit sans y croire vraiment. Et lundi, les marchés ont chuté sur les menaces de défaut.

SAMSUNG ET L'INTERNET DES OBJETS

Le Coréen part à la conquête de ce marché prometteur. Il lance une plateforme, Artik, dédiée aux produits connectés et a décidé de rentrer dans le capital de Sigfox, "champion" français des réseaux pour l'internet des objets. Samsung veut devenir le leader mondial de l'IOT (internet of things). Un combat mondial qui va être passionnant à suivre.

CONSIGNES POUR LE BAC

Le niveau d'orthographe s'effondre année après année. Et dans une logique classique de nivellement par le bas, les correcteurs du bac ont reçu comme consigne de faire preuve d'indulgence en cas de fautes d'orthographe. A quand une mention très bien pour ceux qui battront le record de fautes ?

49.3

Pas de débat. Valls est énervé. Comme d'habitude. Et il a engagé sa responsabilité pour faire adopter la loi Macron à l'Assemblée.

LE YUAN EN VEDETTE

Grande offensive internationale de la Chine pour que le FMI accorde au yuan le statut de monnaie de réserve. Comme le dollar, le yen, l'euro et la livre sterling. Il va falloir que la Chine démontre qu'on peut facilement utiliser et échanger le yuan sur les marchés internationaux. Pas simple. Mais la Chine sait se montrer persuasive.

ET DE TROIS

C'est officiel depuis lundi. Après George père, George fils, Jeb Bush est entré lundi dans la course à l'investiture du parti Républicain. Sa tâche principale ? Montrer qu'il est différent de son frère. Bon courage...

QUANT A OBAMA

Il continue sa carrière d'animateur de soirées. Il a réuni samedi à la Maison-Blanche Prince et Stevie Wonder en concert. Je n'ai malheureusement pas été invité.

VOILA C'EST TOUTBONNE JOURNEEMAY THE FORCE BE WITH YOU

Edito publié sur MonFinancier.com le 16/06/2015.

Voir en vidéo sur le même thème:Une minute pour comprendre les difficultés d'Air France

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet