Sommaire

Quels sont les autres éléments qui pourraient aider les enquêteurs ?

"D'autres expertises sont en cours, mais je ne peux pas en dire plus", commence d'entrée de jeu Me Laurence Poirette. "Il s'agirait de ne pas violer le secret de l'instruction et laisser la justice faire son œuvre", insiste l'avocate qui reconnaît cependant que certains éléments ont déjà filtré dans la presse.

"Nous nous sommes déjà rendus sur les lieux. Nous avons pu apprécier la distance entre l'endroit où les chiens de la meute et celui où Elisa Pilarski a été retrouvée morte. Cela ne colle pas", avance tout de même Laurence Poirette qui rappelle que la jeune femme de 29 ans est morte entre 13h et 13h30. "Les chiens de la vénerie ont été lâchés vers 13h30, environ. Ils n'auraient pas eu le temps de se rendre sur les lieux", estime-t-elle.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.