Sommaire

Christophe Ellul défend son animal depuis le début de l'affaire

"Je sais que Curtis est innocent", affirme sans hésiter Christophe Ellul depuis les débuts de l'affaire. "Curtis était un chien qui était en liberté à la maison, il connaissait par coeur Elisa. Si Curtis était méchant ça se serait passé avant", poursuivait-il, déjà en février. Il n'a pas changé de version depuis.

Le fait que son animal ait pu mordre au chenil n'est, selon lui, pas révélateur. "Il est entrain de pourrir dans un box, dans une structure qui n'est absolument pas adaptée, c'est le cauchemar", insistait-il alors, expliquant que Curtis était "stressé".

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.