Sommaire

Quel est le rôle de Curtis dans la mort d'Elisa Pilarski, d'après l'avocat de Christophe Ellul ?

"Jamais elle ne serait sortie promener seule un chien en qui elle n'avait pas pleinement confiance", tranche la mère d'Elisa Pilarski dans un entretien accordé au magazine régional Oise Hebdo, convaincue que Curtis ne peut pas être le coupable en dépit du fait qu'il ai mordu au chenil, à la suite du drame.

Maître Alexandre Novion, lui, insiste sur la bonne connaissance qu'avait Elisa Pilarski du chemin qu'elle a décidé d'emprunter. Il évoque aussi "l'épisode du malinois", "très important" selon lui car "il montre l'expérience acquise par cette jeune femme, une connaissance des animaux". Pour l'avocat, pas de doute possible : elle ne s'est pas montrée imprudente et ne s'est pas mise en danger. "Elle est très au fait des règles de prudence quand on promène des animaux en forêt", poursuit-il, rappelant le message qu'elle a publié sur Facebook, dans lequel elle dénonçait ces promeneurs qui vagabondent avec leurs chiens sans laisse.

Selon lui, c'est moins le rôle de Curtis qu'il faut questionner, que la façon dont la chasse a été menée. Il estime que l'animal a pu devenir un "bouton d'appel, objet d'attraction, ou leurre de substitution" pour les chiens de la vénerie qui, ajoute-t-il, "se sont très probablement détournés de l'animal pour lequel ils étaient créancés".

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.