Mort d’Elisa Pilarski : ce que Christophe Ellul n'accepte pas

"Curtis est innocent". Ces mots, ce sont ceux de Christophe Ellul lors d’une conférence de presse donnée le 10 novembre, en présence de son avocat. Le compagnon d’Elisa Pilarski a démonté point par point les rapports des experts, pointant aussi des éléments lui semblant mystérieux du côté de la chasse à courre. Il affirme qu’il y a "plus de 40 chiens qui ne sont pas en règle. Il manque cinq chiens de chasse et je pense que c’est eux que j’ai vus lorsque j’ai trouvé le corps d’Elisa. Et ces cinq chiens sont décédés selon le maître d’équipage de la chasse à courre".

Allant presque jusqu’à sous-entendre l’existence d’un complot, il ajoute : "La justice l’a dans le dossier : les chiens de chasse n’ont pas de papier, ils ne sont pas en règle. Je ne sais pas ce qu’on veut cacher". Me Guillaume Demarcq, l’avocat du Rallye La Passion, a réagi à cette conférence de presse en dénonçant une "manipulation de l’opinion publique" et un "exercice médiatique hallucinant" auprès de France 3.

Interrogé par Planet au moment de la publication de ces rapports, Me Alexandre Novion – l’avocat de Christophe Ellul – songeait à demander une contre-expertise. Pourtant, si des zones d’ombre persistent toujours, elles se trouvent aussi du côté de Christophe Ellul, qui devra répondre à certaines interrogations.

Comment bien choisir sa mutuelle senior ? - Obtenez votre guide Mutuelle Senior 2020 dès maintenant

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.