Finies les lignes anguleuses à la Volvo. Finis les breaks aux allures de malle de déménagement. Avec le XC 60 et la récente S60, le constructeur suédois joue la carte du design flatteur.

Même sur les breaks, puisque la V60 présentée au mondial de l'auto de Paris affiche les mêmes codes que les dernières-nées de la gamme. Hélas, l’habitabilité n’est pas si flatteuse puisque le volume minimal de chargement ne dépasse pas les 430 litres. Volvo espère cependant que la modularité de son V60 compense cette faiblesse de prestation.