Les élections cantonales terminées, les partis peuvent désormais se consacrer à la prochaine échéance électorale nationale : la présidentielle de 2012. Pour certains présidentiables, les résultats du scrutin de dimanche ont changé la donne.

Nicolas Sarkozy

© Nicolas Sarkozy sort affaibli des cantonales. Un sondage Ipsos pour France Télévision paru au lendemain du deuxième tour, donne le chef de l'Etat perdant dès le premier tour. Mais c'est surtout en tant que chef de file du parti présidentiel qu'il est fragilisé. En effet, les médias analysent une certaine "droitisation" de l'UMP suite aux propos du ministre de l'Intérieur, qui n'est pas pour plaire à tous.

Publicité
Publicité

François Baroin, porte-parole du gouvernement, a tout de même martelé que "ce serait une pure folie d'avoir un autre candidat"

Le Président ne s'est pas encore prononcé sur sa candidature, et ne se lancera pas dans la course à la présidentielle tant qu'il n'y aura pas de candidat nommé du Parti Socialiste. (voir le calendrier de la présidentielle 2012). 

A lire aussi :Cantonales : tous les résultats département par départementDossier Nucléaire : ce qu'en pensent les présidentiables, qu'en disent les ministres concernés, quels sont les risques ?

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :