Protection de sa vie privée

Publicité

Marine Le Pen est réputée intransigeante en ce qui concerne la défense de sa vie privée. En effet, ayant sans doute souffert elle-même d'une enfance surexposée, la présidente du FN a, à plusieurs reprises, laissé entendre qu'elle était prête à tout pour se protéger des journalistes. Le 7 mars 2011, en fin d'interview par Ruth Elkrief pour BFM TV, elle surprend la journaliste en martelant de manière agacée : "Comme pour les enfants, les journalistes doivent avoir peur aussi." Marine Le Pen a des antécédents en la matière. En janvier 2011, quelques jours avant qu'elle ne gagne les élections internes désignant le nouveau patron du FN, elle engage des poursuites judiciaires contre VSD.

Publicité

Le magazine a alors mis en avant les prénoms et nom de ses trois enfants dans un article paru le 23 décembre 2010. Or le nom de famille de leur père était jusque-là tenu caché (voir la partie "Enfants" de cet article). Elle leur reproche également, une photo "volée" selon elle, la montrant avec ses enfants, les visages ayant été floutés.