Épinglé pour ses propos scandaleux sur les hôpitaux en pleine crise sanitaire, Yves Calvi a fait son mea culpa dans les colonnes du Parisien. S'il regrette d'avoir pu choquer, le journaliste assure toutefois que l'extrait de son émission diffusé sur la Toile était « volontairement malhonnête ».
Yves Calvi fait son mea culpa après ses propos polémiques sur la « pleurniche hospitalière »

Yves Calvi aurait mieux fait d’y réfléchir à deux fois avant de s'exprimer sur les hôpitaux. En début de semaine, le journaliste s’est attiré les foudres des internautes après qu’un extrait de son émission L’info du vrai, datant du jeudi 12 mars, a été relayé en masse sur les réseaux sociaux. « Excusez-moi, je vais choquer tout le monde en disant ça mais, la pleurniche permanente hospitalière fait qu’on est en permanence au chevet de notre hôpital », a-t-il déclaré, provoquant la colère de nombreux anonymes et de personnalités politiques. « La pleurniche hospitalière selon Yves Calvi ! M. Calvi, allez travailler sans moyens matériel ou humain, en ayant peur d’être infecté ou d’infecter vos patients, a réagi Caroline Fiat, députée de La France Insoumise. Et pari lancé, vous ne pleurnicherez pas : vous pleurerez et ne resterez pas. »

Yves Calvi regrette ses propos mais… 

Face à ce tollé, Yves Calvi a fait son mea culpa dans les colonnes du Parisien, ce jeudi 9 avril. « Évidemment, je regrette d’avoir pu choquer et j’en suis désolé. C’est une erreur et c’est inapproprié. La "pleurniche", c’est déplacé et idiot », a...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef