Ce mercredi 21 octobre, Virginie Efira est à l'affiche d'Adieu les cons, le nouveau film d'Albert Dupontel. Après des débuts sur le petit écran, en tant qu'animatrice de La Nouvelle Star, elle est devenue l'une des actrices les plus en vue du cinéma français. Malgré le chemin parcouru, elle a le sentiment de traîner "un petit boulet", comme elle l'a expliqué au Figaro.
Virginie Efira, de Nouvelle Star au cinéma : "Il y a toujours une petite honte"

Virginie Efira a un parcours atypique. Sa carrière, elle l'a commencé en Belgique, où elle a vu le jour le 5 mai 1977. Et contrairement à ce que l'on pourrait penser quand on la voit briller à l'écran, elle n'a pas commencé en tant qu'actrice, mais en tant qu'animatrice. Après avoir officié un temps sur plusieurs chaînes belges, elle est recrutée par la télévision française, au début des années 2000. Elle anime plusieurs programmes, le plus connu étant sans doute La Nouvelle Star, qu'elle présente durant deux ans, avant de quitter M6 pour Canal+. En 2009, elle décide finalement de se concentrer sur sa carrière de comédienne.

Et si elle est aujourd'hui parvenue à s'imposer dans le milieu du cinéma français, Virginie Efira, qui est à l'affiche d'Adieu les cons, le nouveau film d'Albert Dupontel, ne peut s'empêcher de repenser à ses débuts, comme elle l'a confié au Figaro : "Attention, je ne me dis pas en me levant le matin : 'Youpi! Je suis à la crête... Je suis arrivée tout en haut! Non, il y a toujours une petite honte, un petit boulet que je traîne."

Malgré ce poids qui ne la quitte pas, la comédienne "avance". Elle sait que la télévision n'est pas faite pour elle. Elle est à la recherche de quelque chose d'autre : "J'ai arrêté la télévision parce que ce n'était pas un endroit d'accomplissement pour moi. Alors que le cinéma représente encore aujourd'hui une quête, un idéal à atteindre", explique la compagne de Niels...

Pourquoi nous donnons le bilan de compétence pour seulement 0€ – Ce n’est pas une erreur de prix ! Cliquez ici pour en savoir plus >