Benjamin Griveaux a annoncé son retrait de la course à la mairie de Paris après la mise en ligne de vidéos intimes sur lesquelles il apparaîtrait mais dont l'authenticité n'a pas été avérée. Après ce gros rebondissement, plusieurs politiques à l'instar d'Aurélie Filippetti ou Cédric Villani se sont insurgés sur les réseaux sociaux.
Vidéos intimes de Benjamin Griveaux : Aurélie Filippetti s'insurge sur Twitter

Depuis quelques heures, les réseaux sociaux s'enflammaient autour de vidéos intimes qui concerneraient Benjamin Griveaux et dont l'authenticité n'a pas été avérée. Alors qu'il était dans la course à la mairie de Paris, c'est un coup dur pour le politique qui a donc décidé de se retirer de ces municipales, dénonçant au passage un "torrent de boue". "Un nouveau stade a été franchi : un site internet et des réseaux sociaux ont relayé des attaques ignobles mettant en cause ma vie privée. Ma famille ne mérite pas cela, personne au fond ne devrait subir une telle violence," a-t-il déclaré dans une vidéo mise à disposition des médias.

Sur les réseaux sociaux, de nombreuses personnalités politiques ont réagi au retrait de Benjamin Griveaux à l'instar d'Aurélie Filippetti qui s'est insurgée. L'ex-compagne d'Arnaud Montebourg a qualifié cette histoire d'"ignoble", puis de noter : "Jusqu’où ira-t-on dans la honte et l’abomination ? Ce n’est plus aux chiens qu’on livre les hommes désormais, mais aux rats planqués au fond des pires égouts."

Anne Hidalgo, actuellement en tête des sondages pour les municipales de Paris a eu une pensée pour son désormais ex-adversaire. "J'appelle au respect de la vie privée et des personnes. Les Parisiennes et les Parisiens méritent un débat digne, à la hauteur des défis que nous avons à relever," a déclaré l'actuelle maire de Paris, candidate à sa succession. Enfin, le décrié et souvent moqué...