Valérie Trierweiler a accepté de se confier sur son rôle de Première dame dans le documentaire Elysée, neuf femmes aux marches du Palais diffusé ce dimanche 12 janvier sur France 5. L'ex-compagne de François Hollande est revenue sur ces courriers désagréables reçus à son arrivée au palais présidentiel.
VIDÉO - Valérie Trierweiler : ces courriers à l’Elysée qui lui reprochaient d’avoir "pris la place" de Ségolène Royal

En mai 2012, François Hollande succède à Nicolas Sarkozy à l'Elysée. Sa compagne Valérie Trierweiler devient alors la Première dame, chaleureusement accueillie par Carla Bruni Sarkozy, pas mécontente de retrouver sa liberté. Une entrée au Palais qui n'a pas été évidente pour la journaliste de Paris Match, comme elle l'a raconté dans le documentaire Elysée, neuf femmes aux marches du palais, diffusé sur France 5, ce dimanche 12 janvier. Dès le soir de l'élection de François Hollande, elle a compris "que plus aucune intimité n'est possible."

Valérie Trierweiler s'est souvenue avec douleur de son arrivée à l'Elysée, et de ses débuts compliqués en tant que Première dame. "En arrivant à l'Elysée, le courrier est arrivé très rapidement sur le même thème, me reprochant de ne pas être mariée, on me faisait ressentir aussi que j'avais pris la place de quelqu'un d'autre, de Ségolène Royal et que je n'aurais sans doute pas dû être là, moi." La journaliste restera moins de deux ans à l'Elysée. Une aventure compliquée, entre la tempête médiatique provoquée par son tweet lors des législatives de 2012 en soutien à Olivier Falorni contre Ségolène Royal ou le scandale provoqué par la révélation de la liaison de son compagnon François Hollande avec Julie Gayet...

Retrouvez cet article sur GALA

Ce jour où Kate Middleton a rappelé Meghan Markle à l’ordre et à la politesse Affaire Conclue, le duel des brocantes : Pierre-Jean Chalençon...