INTERVIEW - Miss France 2018 n'en a pas fini avec les concours de beauté et tentera, le 8 décembre prochain, de succéder à sa compatriote du Nord Iris Mittenaere au titre de Miss Univers. Elle explique à LCI pourquoi elle a accepté de relever le défi, un an après avoir préféré prendre part au concours Miss Monde.
VIDÉO - Prête pour Miss Univers, Maëva Coucke ira aux Etats-Unis avec "un costume du Moulin Rouge"

L'annonce de sa participation en a surpris plus d'un. À commencer par nous qui ne soupçonnions pas de voir Maëva Coucke postuler au titre de Miss Univers. Forte de son top 14 à Miss Monde l'an dernier, Miss France 2018 revient plus déterminée que jamais pour tenter de marcher dans les traces d'Iris Mittenaere, sacrée il y a deux ans. 

C'est à Atlanta que la Nordiste compte bien éblouir jury et public le 8 décembre. Pas du tout stressée et complètement libérée, la reine de beauté de 25 ans est passée chez LCI lundi 18 novembre pour évoquer sa préparation, le costume national qu'elle portera aux Etats-Unis, le féminisme et la place des candidates transgenres dans les concours de beauté. L'an dernier, vous aviez choisi de participer à Miss Monde. Vous nous aviez dit : "Je pense que mon profil lui correspond davantage. Vu que je pars avec cette envie de gagner, je préfère tenter le concours où j'ai le plus de chance". On vous retrouve désormais candidate à Miss Univers (...)