Après l'affaire de la chloroquine, celle des masques. Alors que la France semble dépourvue de cet outil de protection, plusieurs personnalités politiques et scientifiques recommandent que le port du masque devienne obligatoire. Olivier Véran, le ministre de la Santé, en a pris acte, sans pour autant changer sa position pour le moment.
VIDEO Olivier Véran : le port du masque bientôt obligatoire ? Le ministre répond

Dans cette crise sanitaire sans précédent, chaque semaine amène son lot de débats et de polémiques. Fin mars, Didier Raoult et son traitement à la chloroquine monopolisaient l'attention médiatique. Sur les plateaux de télévision, chaque spécialiste était invité à prendre position sur le sujet. Un phénomène tel que même le gouvernement a dû répondre et s'adapter, en finissant par autoriser le traitement dans certains cas, notamment les plus graves. En ce début du mois d'avril, c'est sur un outil de protection que l'attention se porte : le port du masque. Pendant des jours entiers, la communication gouvernementale a été claire : en dépit de l'arrivée d'Emmanuel Macron à Mulhouse avec un masque sur le nez, le message était que celui-ci n'était pas strictement nécessaire, conformément aux recommandations de l'Organisation mondiale de la santé.

Depuis, les lignes bougent. De Mediapart à Marina Carrère d’Encausse, la pénurie de masques agace. Pour Arlette Chabot, la position gouvernementale est justement liée à la pénurie, et non pas dictée par l'utilité, ou non, du masque. "Pour moi, cette crise c'est d'abord la crise des masques, c'est une...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef