Pour remplacer Jean Castex à Matignon, le président de la République a nommé Élisabeth Borne, ancienne ministre passée par les portefeuilles des Transports, de l'Écologie et du Travail, mais plutôt discrète. Dans ce contexte, sur l'antenne de France Info, Nathalie Saint-Cricq a donc levé le voile sur la personnalité de la cheffe du gouvernement le mardi 17 mai. Des remarques très rapidement pointées du doigt sur Twitter.
VIDÉO - Nathalie Saint-Cricq pointée du doigt : cette remarque sur Élisabeth Borne qui passe mal…

Alors que Catherine Vautrin était pressentie pour prendre la tête du gouvernement, c’est finalement Élisabeth Borne qui a été nommée à Matignon. Mais qui est vraiment la nouvelle Première ministre ? De l'aveu de la principale intéressée, son "côté combattif" est né en raison de son histoire familiale : elle a perdu son père quand elle était très jeune. Quant à ses proches, ils disent qu'elle est également très travailleuse. "Avec elle, il n'y a pas de place à la galéjade ou aux petits moments de détente, elle est tout le temps à fond", a ainsi confié Gilles Dansart, ancien collaborateur de la femme politique, dans des propos relayés par RTL le 17 mai 2022. Et d'évoquer un management sévère. "La plupart du temps, elle est à fond, extrêmement exigeante, voire cassante avec ses équipes", décrit-il, ajoutant qu'"elle est assez imperméable aux faiblesses humaines."

Une personnalité, décrite comme sérieuse et rude, sur laquelle est également revenue Nathalie Saint-Cricq, le mardi 17 mai sur l'antenne de France Info. "On ne la connait pas. On sait qu'elle est dure. Certains nous disent que ça peut lui arriver de sourire dans le privé. Elle ne correspond pas à l'image d'une femme féminine, charmante et souriante", a ainsi expliqué la journaliste face aux caméras. Et d'ajouter : "Elle est connue pour réveiller ses collaborateurs à 5 heures alors qu'elle les a fait dormir à 2 heures du matin. Elle est capable de tout faire."...

Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 !