C'est face à treize cercueils disposés dans la cour des Invalides qu'Emmanuel Macron a aujourd'hui salué la mémoire des militaires français récemment tombés au Mali. Rendant un hommage particulier à chacun d'entre eux, il a évoqué avec émotion le parcours de Pierre Bockel, le fils de l'homme politique Jean-Marie Bockel.
VIDEO - Mort de Pierre Bockel : l'émouvant hommage d'Emmanuel Macron aux Invalides

C'est un président de la République tout de noir vêtu qui est apparu ce lundi 2 novembre au pupitre installé quelques heures plus tôt dans la cour de l'Hôtel des Invalides, à Paris. Face à lui, treize cercueils recouverts de drapeaux tricolores. Autour d'eux, familles, proches et frères d'armes venus avec Emmanuel Macron rendre un dernier hommage à ces militaires français décédés le 25 novembre dernier au Mali. Membres de la force Barkhane, tous sont disparus lorsque leurs deux hélicoptères sont entrés en collision durant une opération. Saluant une à une les mémoires de ces soldats tombés pour la France, le chef de l'Etat a ainsi prononcé un bref mais émouvant discours au sujet du jeune Pierre Bockel, fils de l'ancien secrétaire d'Etat Jean-Marie Bockel.

C'est après être revenu sur les circonstances du drame, peignant d'ailleurs un tableau poignant, qu'Emmanuel Macron s'est penché au cas par cas sur le profil de ces hommes qu'a perdu la Nation la semaine passée. Au sujet du pilote d'hélicoptère, le président de la République déclare: "Le lieutenant Pierre Bockel avait 28 ans. Cet Alsacien était un homme d'engagement qui, passionné pour l'aviation, avait passé dès 14 ans son brevet de pilote. Son talent et son sens tactique étaient salués de tous. Durant ses huit années dans la vie militaire, il assura quatre missions au Mali. Sa future épouse et lui, allaient devenir parents".

Dans l’assistance, droit et fier malgré sa douleur,...