Dans le communiqué publié ce lundi 13 janvier à la suite de la réunion de crise organisée entre les différents membres de sa lignée royale, Elizabeth II a écrit d'une façon très personnelle. Un choix qui n'est pas sans rappeler la réaction de la monarque à la mort de Lady Diana, en 1997.
VIDÉO - Meghan Markle et Harry : Elizabeth II ne veut pas reproduire la même erreur qu'avec Diana

Même 24 heures après s'être tenue au château de Sandringham, la réunion au sommet organisée en urgence par la reine d'Angleterre ce 13 janvier est encore sur toutes les lèvres. Isabelle Rivère, ex-journaliste de Gala désormais cheffe du service Royautés du magazine Point de Vue, invitée ce mardi sur le plateau de C à dire, sur France 5, a évoqué cette rencontre au sommet avant de mettre le doigt sur un autre événement marquant de la veille. Selon elle, ce qui a été "très frappant" ce 13 janvier, a été la "tonalité extrêmement personnelle" avec laquelle la reine a pris la parole dans son communiqué de presse. "C'est très inhabituel pour elle", assure la spécialiste.

Isabelle Rivère estime en effet que le communiqué rédigé par la monarque était avant tout celui "d'une grand-mère". "Elizabeth II ressort la carte de la grand-mère qu'elle n'avait plus sortie depuis 22 ans, au lendemain de la disparition de Diana sa belle-fille, lorsqu'elle s'était adressée aux Britanniques à la télévision en leur disant 'je viens devant vous en tant que votre reine mais aussi en tant que grand-mère", estime la journaliste. La veille, la reine a en effet évoqué "Harry et Meghan" plutôt que de parler du "duc et de la duchesse de Sussex". Si certains voient-là un signe avant-coureur du retrait des titres royaux aux jeunes parents, d'autres y voient simplement la marque d'affection d'une grand-mère à son petit-fils et sa famille.

La dernière fois...