À l'occasion de son nouveau livre sur le climat, Laurent Fabius était l'invité de C à vous. Il est revenu sur son immense émotion lors de la signature de l'accord de Paris.
VIDÉO - Laurent Fabius, "pas le plus émotif" : ce jour où il a pourtant totalement craqué

« J’ai une pensée particulière pour tous ceux, ministres, négociateurs, militants, qui auraient voulu être là en cette circonstance probablement historique, mais qui ont agi et lutté sans pouvoir connaître ce jour. » Le 12 décembre 2015, c’est bouleversé par l’émotion, les larmes aux yeux, que Laurent Fabius, alors président de la Cop 21, annonce au Bourget la signature de l’accord de Paris. Quasiment cinq ans après cette scène entrée dans l’histoire, l’ancien Premier ministre de François Mitterrand est revenu sur ce moment très marquant sur le plateau de C à vous. « Je ne suis pas connu pour être le plus émotif des responsables, pour avoir souvent la voix brisée par l’émotion, mais là c’était une circonstance extraordinaire », a-t-il expliqué à Anne-Elisabeth Lemoine et ses chroniqueurs ce mercredi 16 septembre, avant de détailler la lourde charge de travail qu’il avait fournie sous pression à l’époque.

« Moi j’ai négocié et préparé pendant plus d’un an cet accord qui est le premier accord mondial. Et ça faisait des décennies qu’on essayait de l’obtenir », a précisé le président du Conseil constitutionnel. « J’avais en face de moi les chefs d’états, de gouvernements, les ministres, etc. qui avaient travaillé pour y arriver et tout d’un coup on y arrivait. Alors ça m’a pris, et ça a pris aussi la salle, alors qu’il y avait, passez-moi l’expression, beaucoup de durs à cuire »,...

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !