Jean-Marie Bigard ne comprend pas. Ce dimanche 19 janvier, l'humoriste a assuré avoir été censuré par France Télévisions. Sur le plateau de Touche Pas à Mon Poste, au lendemain de cette annonce, il a fait part de sa frustration auprès de Cyril Hanouna et de ses chroniqueurs, déplorant la décision de Delphine Ernotte, présidente du groupe télévisuel.
VIDÉO - Jean-Marie Bigard censuré sur France 2 : l'humoriste très remonté sur le plateau de TPMP

L'incompréhension est à son comble pour Jean-Marie Bigard. Grand nom du stand-up français, son humour grivois divise et choque. Proche de Marcel Campion, il a même décidé de s'engager en politique en rejoignant la liste du roi des forains pour les élections municipales à Paris. Mais ce dimanche 19 janvier, l'époux de Lola Marois est tombé des nues en apprenant que, en raison de ce rapprochement, Michel Drucker n'allait pas le recevoir dans Vivement dimanche. Une censure injuste pour le principal concerné. Invité sur le plateau de Touche Pas à Mon Poste, Jean-Marie Bigard a fait part de son mécontentement à Cyril Hanouna et ses chroniqueurs.

"On a expliqué avec Michel à la chaîne qu'on ne parlerait pas un mot sur Marcel Campion", a-t-il d'abord regretté, insistant qu'il souhaitait simplement faire la promotion d'un de ses spectacles. Très remonté, Jean-Marie Bigard a également précisé que l'émission du pilier du service public est enregistrée. Une façon pour France Télévisions de contrôler ce qui pourrait être diffusé à l'antenne, en cas d'un (autre) dérapage. "En admettant qu'on manque à notre parole (...) il y a un montage après et on coupe le passage", a-t-il affirmé. Et de marteler : "la censure, elle a été décidée". De son côté, le groupe France Télévisions a démenti toute censure auprès de TV Mag, annonçant que le comédien sera "prochainement sur France 3 dans une émission consacrée à l'humour" ou encore sur France...