Jeudi 23 septembre, sur France 3, l'émission Un jour, un destin était consacrée à Jean-Jacques Goldman. L'occasion de revenir sur le début de sa carrière de chanteur… et sur le relooking opéré par son attachée de presse.
VIDEO Jean-Jacques Goldman : comment son attachée de presse l'a totalement relooké à ses débuts

Jean-Jacques Goldman ne voulait pas être chanteur. Il ne voulait pas faire des tubes et que ça tourne bien (tourne bien), comme dirait Daniel Balavoine. Non, il voulait écrire des chansons, que d'autres interpréteraient. Et il a essayé de proposer ses titres à de nombreux chanteurs. Gérard Le Normand, Michel Sardou, Johnny Hallyday, entre autres. Mais aucune maison de disque et aucun artiste ne voulaient de ses musiques.

Alors Jean-Jacques Goldman s'est résigné à les chanter lui-même. En 1981, il a sorti un premier album. Premier album qui n'a pas rencontré le succès. "Cela a été un peu le parcours du combattant", a confié Lili Boisjean, attachée de presse de Jean-Jacques Goldman, dans Un jour, un destin, diffusé sur France 3, jeudi 23 septembre, expliquant que les programmateurs radio ne voulaient pas passer ses chansons à l'antennes. Mais Lili Boisjean y croyait.

"Tout de suite, j'ai dit : ”Je rêve de travailler avec cet artiste”. J'ai eu comme un coup de foudre", a expliqué Lili Boisjean, ajoutant : "La voix était assez étrange, dirais-je, avec de l'émotion dans le regard, de l'émotion dans la voix, enfin on sentait qu'il y avait vraiment quelque...