Ce mercredi 8 janvier dans C'est que de la télé, l'équipe de Valérie Bénaïm a évoqué le sujet de l'automédication. Une pratique dangereuse mais totalement assumée par Gilles Verdez, qui s'est confié sur ses passages à la pharmacie.
VIDEO Gilles Verdez : sa consommation de médicaments étonne ses collègues de C8

Après avoir enflammé Touche pas à mon poste, Gilles Verdez se calme un petit peu dans C’est que de la télé. Chroniqueur dans l’émission de Valérie Bénaïm, il évoque toutes sortes de sujets, du code de la route aux zombies (oui oui) en passant par ses aventures avec les femmes. Et ce mercredi 8 janvier, il était question d’automédication. Valérie Bénaïm a demandé à Gilles Verdez s’il avait recours à cette pratique dangereuse, dont bien des Français ignorent les risques. « Oui, à forte dose ! », a-t-il immédiatement répondu. « Gilles, si je peux me permettre, levez le pied parce que ça commence à attaquer… », a répliqué avec humour l’animatrice. Mais le chroniqueur était sérieux. « Par exemple, je tousse. On me demande : “Toux grasse ou toux sèche ?” Je n’en sais rien, je prends les deux ! »

Valérie Bénaïm recadre Gilles Verdez

Gilles Verdez a confié qu’il ne suivait pas les recommandations des médecins qui encouragent à éviter l’automédication. « Moi, je n’écoute pas. Parce qu’entre les déserts médicaux pour certains et la difficulté d’avoir des rendez-vous [chez le médecin]… Je le reconnais, je vais à...

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.