En 2011, Jacques Chirac avait provoqué un tollé en affirmant qu'il allait voter pour François Hollande et contre Nicolas Sarkozy à la présidentielle de 2012. Invité ce soir dans C à vous, Jean-Louis Debré a raconté ce que lui avait affirmé son ami à la suite de sa sortie très médiatique

De « l’humour corrézien ». Voilà comment Jacques Chirac s’était sorti d’affaire après une phrase qui avait déchaîné le chronique. En 2011, lors d’une visite du musée qui porte son nom à Sarran, l’ancien chef de l’État avait clamé haut et fort qu’il voterait pour François Hollande et non pas Nicolas Sarkozy lors de l’élection présidentielle de 2012. Passée la stupeur dans son propre clan, la question avait ensuite été de savoir si Jacques Chirac avait bel et bien glissé un bulletin pour la candidat socialiste dans l’urne.

Publicité

Difficile d’en être certain puisqu’en avril 2012, c’est Bernadette Chirac qui avait voté par procuration pour son époux. À l’époque, des proches du couple avaient laissé entendre que l’ancienne première dame n’avait pas respecté le souhait de son mari et avait finalement voté pour Nicolas Sarkozy. Sept ans plus tard, ce mystère de la politique pourrait bien avoir été levé par Jean-Louis Debré. Fidèle parmi les fidèles de Jacques Chirac, l’ancien président de l'Assemblée nationale était invité ce vendredi 15 mars sur le plateau de C à vous.

Publicité

Bernadette Chirac affaiblie : cette décision...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping People du jour :