Et si la finance était notre sauveur ? C'est la conviction exposée par le journaliste Jean-Michel Aphatie samedi 25 avril dans C l'hebdo sur France 5. Il en veut particulièrement à François Hollande qui avait déclaré « Mon adversaire c'est la finance ».
VIDÉO - "C'est la finance qui va nous sauver" : Jean-Michel Aphatie tacle François Hollande

Combien tout cela va-t-il coûter ? Depuis plusieurs semaines, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, prédit la pire récession économique depuis la Seconde guerre mondiale en 1945 pour 2020. En pleine épidémie de coronavirus et alors que les Français vivent à l'ère du confinement, plus de 10 millions de personnes sont au chômage partiel et l’activité en partie à l’arrêt. Mi-avril, un plan de 110 milliards d’euros d’aides avait été annoncé par l’exécutif. « Quoi qu’il en coûte », avait dit Emmanuel Macron dès son intervention du 12 mars dernier. Les chiffres annoncés ne le font pas mentir. Mais comment s’en sortir ? « Jamais on avait plongé volontairement dans une crise aussi violente », selon le fondateur du journal économique L’Opinion, Nicolas Beytout, qui estime que « l’urgence est de recommencer à travailler ». Pour Jean-Michel Aphatie, c’est la finance qui sera notre allié.

« Nous passerons le cap de la crise parce qu’il y a un savoir faire financier au niveau de la planète qui nous permet d’emprunter sur les marchés, à bon marché. Il y a quelques années en France un candidat a conquis un mandat présidentiel en faisant de la finance l’ennemi. Sans la finance, nous serions morts aujourd’hui. Je parle de ce démagogue qui avait dit ‘Mon ennemi c’est la finance’ », a affirmé le journaliste samedi 25 avril dans C l’hebdo sur France 5, avant de finalement lâcher son nom : François Hollande....