En 2017, alors que TF1 s'apprêtait à lancer son feuilleton quotidien, Demain nous appartient, Véronique Genest était pressentie pour y tenir un rôle. Cela n'a finalement pas été le cas. Trois ans plus tard, elle ne décolère toujours pas.
Véronique Genest ne décolère pas contre TF1 et Demain nous appartient : "Ils m’ont fait perdre 9 mois de ma vie"

Entre Véronique Genest et TF1, les tensions ne sont jamais bien loin. « On est un vieux couple qui se dispute, qui a fait de beaux enfants mais qui continue à s'aimer pour eux », analysait-elle avec humour auprès de Télé Loisirs. Cela ne pourrait pas être mieux résumé. Mais malgré l’amour, la rancune est pour le moins tenace. Le divorce a été consommé en 2017. La chaîne s’apprêtait alors à donner le coup d’envoi à son feuilleton quotidien, Demain nous appartient. Et pendant longtemps, Véronique Genest était pressentie pour intégrer le casting. « On m’a proposé Demain nous appartient. J’avais dit non, parce que je ne voulais pas faire une quotidienne », assure-t-elle ce mercredi 16 septembre au micro de Culture Média sur Europe 1. C’était sans compter la détermination du producteur de l’époque qui « a insisté très lourdement » auprès de la comédienne pour qu’elle accepte.

Véronique Genest s’était donc laissée convaincre, à condition d’avoir deux mois de visibilité sur les scenario. « J’ai accepté, j’ai négocié mon contrat, puis il a été viré et on a continué à me maintenir dans l’illusion de ce rôle »,...

Comment bien choisir sa mutuelle senior ? - Obtenez votre guide Mutuelle Senior 2020 dès maintenant