Dans Mes arrêts sur images publié le 2 octobre dernier chez Flammarion, Véronique Genest évoquait la tragique disparition de son frère. Une absence qu'elle a toujours du mal à apprivoiser aujourd'hui.
Véronique Genest évoque son deuil impossible après la mort de son frère

On l’a connue en femme de poigne dans la série Julie Lescaut qu’elle a portée pendant vingt-deux ans. À 63 ans, Véronique Genest a tiré un petit trait sur la télévision – elle a tout de même été aperçue dans Camping Paradis et Nos Chers Voisins – pour se consacrer au théâtre mais pas que. Le 2 octobre dernier, elle publiait Mes arrêts sur images, ouvrage édité chez Flammarion dans lequel elle revient sur les moments importants et décisifs de sa vie. Elle revient sur sa relation avec son fils, son mari, la fin de Julie Lescaut, ses querelles avec TF1 et la disparition de son frère Olivier.

Un combat quotidien

Interviewée dans les colonnes de L’Union ce dimanche 20 janvier, la comédienne est revenue sur ce terrible épisode de sa vie. Un drame qu’elle n’a toujours pas surmonté. C’est en 1993 que son frère, malade du Sida, rend son dernier souffle : « Ça fait 26 ans qu’il est parti et je n’arrive pas à faire le deuil, explique-t-elle. Ça paraît con, hein… » Cette disparition, qu’elle affirme ressentir comme une injustice, elle a décidé d’en faire un combat : « C’est très compliqué, je suis révoltée. […] J’enrobe mon...

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >