Fille de Julien Clerc, Vanille a un temps attisé la curiosité des médias par son appartenance familiale, autrement que par sa personnalité et ses compositions musicales. Si ce temps semble désormais révolu, elle l'aborde avec lucidité dans Nice Matin, ce 15 octobre.
Vanille, consciente de son statut de fille de Julien Clerc : "Ce n'est pas un truc qui me rend dingue"

On ne choisit pas sa famille. À 33 ans, Vanille est une artiste à part entière qui écrit et compose ses œuvres musicales. Au travers de son deuxième album À part entière, elle s'émancipe un peu plus de la lumière de son père, Julien Clerc. À mesure que sa carrière se forge, la presse et le public se passionnent davantage pour ses propositions musicales que pour son appartenance familiale. "Je comprends qu'on l'évoque, ce n'est pas un truc qui me rend dingue", confie la chanteuse, consciente de son statut de fille de, dans Nice Matin.

Il n'empêche qu'il n'est pas toujours simple d'être l'enfant d'une célébrité de la chanson telle que Julien Clerc. En particulier, lorsque l'on évolue dans la même sphère professionnelle. Et si Vanille entend se différencier de son père en n'utilisant pas le même nom de scène, elle n'est jamais à l'abri qu'on s'intéresse à elle en raison de sa lignée et non pour son talent : "J'ai parfois le sentiment d'être invitée dans une émission presque uniquement pour parler de ce lien."

Pourtant, sa réussite musicale, Vanille ne la doit qu'à son talent. "Il n'est pas du tout du genre à activer ses réseaux pour sa fille et c'est très bien", expliquait l'artiste dans les colonnes de Sud Ouest, ce 8 octobre, au détour d'une conversation axée sur ses dernières compositions. Sans profiter de la notoriété de son père, la jeune maman a écrit son histoire musicale, avec les joies et les peines qui accompagnent les...

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !