D'après nos confrères du Point, Emmanuel Macron n'a pas caché « sa déception » au sujet du rapprochement de Gérard Collomb avec la droite lyonnaise. 
"Une planche pourrie" : les proches d'Emmanuel Macron se lâchent sur Gérard Collomb

Nouveau coup de théâtre à quelques semaines du second tour des élections municipales prévu pour le dimanche 28 juin prochain. La République en Marche a retiré son investiture à Gérard Collomb, candidat à Lyon, et critiqué à la suite de son alliance avec la droite locale c’est-à-dire Laurent Wauquiez, Étienne Blanc et François-Noël Buffet. D’après Le Point, Emmanuel Macron aurait fait part de « sa déception » à ses plus proches fidèles. 

« François Hollande a eu du nez : il a mis Gérard Collomb au placard, car il savait que c’était une planche pourrie », commente un ministre du nouveau monde cité par nos confrères. Le chef d’État ne « comprend pas » les raisons qui ont poussé Gérard Collomb, qui fêtera ses 73 ans le 20 juin prochain à se rallier à la droite. Certains ont leur petite théorie : « Gérard, c’est un animal politique : c’est blessé qu’il est le plus dangereux », indique un pilier de la majorité. Il a choisi sa fin. Il est Judas embrassant Jésus Macron. Il sait pertinemment bien qu’il fera du mal au chef de l’État, à la majorité ». Un nouvel affront à Emmanuel Macron qui inquiète l’un des caciques de la commission nationale de l’investiture de LREM. « Les frondeurs, les engueulades hebdomadaires dans le groupe à l’Assemblée et maintenant le coup de poignard de Collomb qui était avec nous depuis le début. Si LREM survit à cette fin de quinquennat, c’est un...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !