Meghan Markle et le prince Harry s'attendaient à une nouvelle vie palpitante. Mais pour l'experte royale Camilla Tominey, ce vendredi 10 juillet, leurs projets n'inspirent plus que la pitié.
“Un pétard mouillé” : l’émancipation de Meghan et Harry n’inspire plus que la pitié

C'est une émancipation qui a fait grand bruit et qui ouvrait le champ des possibles pour Meghan Markle et le prince Harry. Mais six mois après avoir renoncé à leurs fonctions royales, les voici à Los Angeles, confinés dans la villa luxueuse du producteur Tyler Perry. Des projets qui n'inspirent plus grand-chose à l'experte royale Camilla Tominey, invitée sur le plateau de l'émission This Morning et citée par nos confrères britanniques de The Express ce vendredi 10 juillet. "Ils voulaient une superbe relance en Amérique", a-t-elle amorcé, "ça a été un peu un pétard mouillé et ce n'est pas ce qu'ils voulaient. Ils vont devoir réinitialiser cela en janvier." Mais ce ne fut pas faute d'avoir multiplié les tentatives. Prêts à devenir financièrement indépendants, et donc à ne plus solliciter le prince Charles en cas de pépin financier, Meghan Markle et le prince Harry ont lancé leur propre fondation, baptisée Archewell en l'honneur de leur petit Archie.

La pandémie de Covid-19 a stoppé net leur entrain. Au mois de mai, le petit-fils de Sa Majesté Elizabeth II annonçait ainsi le report des Invictus Games, dont le coup d'envoi était prévu à La Haye le samedi 9 mai 2020. "Le coronavirus a mis un terme à tout cela", développe Camilla Tominey, "nous ne savons pas quand leur série Apple TV avec Oprah sur la santé psychique sortira, elle a peut-être été suspendue." Et d'après elle, la bonne entente n'est pas encore au rendez-vous entre le duc...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !