Sur le plateau des Grandes Gueules sur RMC, Gilles-William Goldnadel a pris la défense de The Vivi, jeune talent de The Voice, viré après la découverte de tweets homophobes et racistes publiés en 2017.
The Vivi exclu de The Voice : "TF1 a eu tort" plaide Gilles-William Goldnadel

Ce samedi 20 février dans The Voice, The Vivi a réussi à se démarquer grâce à sa reprise du titre Suicide Social signé Orelsan. Vincent Pois, de son vrai nom, a relevé le défi de faire retourner les quatre fauteuils rouge du programme musical. Rapidement le jeune rappeur choisit Vianney pour l'accompagner dans son parcours. Mais, alors que son talent semblait plutôt prometteur pour la suite de l'aventure, The Vivi a rapidement été rattrapé par son passé. En effet, des tweets à tendance homophobe et raciste publiés en 2017 par le jeune homme, alors âgé de 17 ans à l'époque, ont été retrouvés par les internautes. Des écrits qui ont provoqué son éviction de l'émission. Sur le plateau des Grandes Gueules sur RMC, Gilles-William Goldnadel a tenu à défendre l'artiste.

"Tu n'es pas pareil à 17 ans qu'à 21 ans. Il y a un moment où il y a prescription. Une prescription de trois ans, je trouve que c'est pas mal", a réagi l'avocat, avant de justifier ses propos : "J'avais la même attitude vis-à-vis de Mennel donc je ne vais pas changer maintenant. Pour moi on a eu tort pour Mennel et je pense que trois ans c'est beaucoup, surtout à cet âge là". Un positionnement qui n'a pas été partagé par Marianne Soubré. "Tu peux pas exclure Mennel et le garder lui. Je trouve ça invraisemblable. Il peut les avoir posté il y a dix ans, mais si c'est encore là c'est qu'il les assume", a-t-elle rétorqué.

Sur le plateau de Touche pas à mon poste ce lundi...